France
URL courte
Par
Controverse autour de la loi «Sécurité globale» (36)
298223
S'abonner

«Il ne faut pas la voir comme une atteinte à la liberté d’informer [mais] comme une protection.» Invitée de Public Sénat, la députée LREM du Var Valérie Gomez-Bassac a abordé le projet de loi sur la sécurité globale qui est actuellement débattue à l'Assemblée nationale. Une déclaration qui a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Invitée de Public Sénat, la députée LREM du Var Valérie Gomez-Bassac s’est prononcée sur la proposition de loi sur la sécurité globale débattue actuellement à l'Assemblée nationale.

«Il ne faut pas la voir comme une atteinte à la liberté d’informer ou à la liberté de la presse, ou au travail des journalistes. Il faut le voir justement comme une protection pour les journalistes aussi, pour ceux qui font vraiment leur boulot, qui font un vrai travail d’investigation, qui donnent de la vraie information», estime-t-elle.

​Réactions des internautes

Une déclaration qui a embrasé les réseaux sociaux.

«Qu'est ce que la "vraie" information... Celle du GVT ????», «La "vraie information" = Le Ministère de la Vérité, ou Miniver, est le ministère de la propagande dans le roman 1984 de George Orwell», ont réagi certains internautes.

​«Vivement le ministère du vrai en charge de définir l’information vraie!!!», ont renchéri d’autres.

«Quelle honte!»

Des utilisateurs de Twitter souhaitent pour leur part savoir si «les journalistes qui font vraiment leur travail sont ceux qui portent la bonne parole du gouvernement avec des informations qui leur sont communiquées directement par l’Elysée».

​«Tu vas voir qu’ils vont nous sortir un ministre de la "vraie information et de la bonne parole"», ironise un internaute.

​«J’observe la "démocratie en France", c’est fascinant!

Enfin, un utilisateur du réseau social a non sans humour partagé une photo de Kim Jong-un avec des jumelles.

«J’observe la "démocratie en France", c’est fascinant!», indiquait cette photo.

​Darmanin à la Défense

Le 17 novembre, Gérald Darmanin a défendu un article controversé d'une proposition de loi sur la sécurité globale interdisant de filmer les forces de l'ordre dans l'intention de nuire à leur intégrité «physique ou psychique».

L’article 24 de la proposition de loi, dont l'examen a débuté dans la soirée à l'Assemblée nationale, est dénoncé par les syndicats de journalistes et les groupes de défense des droits de l'homme qui estiment qu'il restreindra la liberté d'expression.

Dossier:
Controverse autour de la loi «Sécurité globale» (36)

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
Assemblée nationale française, La République en Marche! (LREM), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook