France
URL courte
Par
629
S'abonner

Le Premier ministre Jean Castex a assuré jeudi que «les premiers résultats sont là» dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19, mais a demandé de ne pas «baisser la garde» et jugé «prématuré» un déconfinement, lors d'une conférence de presse.

Lors d’un point presse ce 26 novembre, Jean Castex a tenu à souligner qu’il était «prématuré» de parler de déconfinement.

«Nous ne pouvons pas baisser la garde, notre objectif est de permettre un retour par étapes à une vie plus normale, de vous permettre de passer les fêtes de fin d'année avec vos proches tout en limitant au maximum le risque de reprise épidémique: il est donc prématuré de parler de déconfinement», a fait valoir le chef du gouvernement, deux jours après l'allocution d'Emmanuel Macron lors de laquelle un «allègement» du confinement a été annoncé.

Les petits commerces doivent rouvrir dès samedi, mais le principe du confinement et des attestations de sortie est maintenu jusqu'au 15 décembre.

Il doit être remplacé à cette date par un simple couvre-feu nocturne.

Retour à la normale

Un retour à la normale, avec réouverture des restaurants, est envisagé pour le 20 janvier, mais à la condition expresse que «la période des fêtes de fin d'année ne (se soit) pas traduite par un rebond de l’épidémie», a prévenu le Premier ministre, en rappelant que d'ici là, «le télétravail restera la règle et devra être le plus massif possible».

«Ces mesures ont suscité de la part de certains d'entre vous de la colère et de l'incompréhension, j'en suis parfaitement conscient, comme je comprends sincèrement la lassitude générale du peuple français et de l'ensemble des peuples face à une épidémie qui se prolonge et qui est souvent imprévisible, mais ces mesures étaient nécessaires», s'est justifié M.Castex.

«Premiers résultats» positifs

Le chef du gouvernement s'est par ailleurs félicité de «premiers résultats» positifs depuis la mise en oeuvre du reconfinement.

En particulier, le taux de reproduction du virus (R0) «est aujourd'hui estimé à 0,65», a indiqué Jean Castex, c'est-à-dire que 100 malades contaminent 65 personnes.

L'épidémie régresse lorsque le taux est inférieur à 1.

Selon le chef du gouvernement, il s'agit de «l'un des niveaux les plus bas d’Europe».

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Tags:
déconfinement, Jean Castex, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook