France
URL courte
Par
14436
S'abonner

La confirmation jeudi 26 novembre par Jean Castex de la jauge de 30 personnes pour les offices religieux annoncée mardi soir par Emmanuel Macron a suscité l'incompréhension de l'évêque de Perpignan-Elne. Face à cette «injustice», Monseigneur Norbert Turini autorise les curés à «ne pas rejeter la 31e personne et les suivantes qui se présenteraient».

Lors de sa conférence de presse de jeudi 26 novembre, le Premier ministre a confirmé la jauge de 30 fidèles par cérémonie religieuse annoncée mardi par le chef de l'État.

Cette décision a suscité l'incompréhension de l'évêque de Perpignan-Elne (Pyrénées-Orientales) qui a autorisé les curés à accueillir davantage de monde.

«Ne pas s'ériger en comptables»

Mgr Norbert Turini a publié un communiqué qu'il a commencé en assurant que la jauge sera respectée, mais a demandé «néanmoins à messieurs les curés, de ne pas s'ériger en “comptables”».

«Et donc de ne pas rejeter si tel était le cas, la 31e personne et les suivantes qui se présenteraient.»

Il a par ailleurs rassuré les prêtres de son diocèse à propos des sanctions éventuelles, indiquant qu'il prenait «l’entière responsabilité» et qu'il répondrait personnellement devant les pouvoirs publics «si cela s’avère nécessaire».

Le diocèse dément tout «appel à la désobéissance»

Le porte-parole du diocèse a cependant nié tout «appel à la désobéissance».

Selon les informations de France Bleu, l'Église invoque «l'esprit de responsabilité» des fidèles des Pyrénées-Orientales, convaincue qu'ils sont capables de s'autodiscipliner. Monseigneur Norbert Turini justifie sa décision en évoquant un sentiment de «profonde injustice» puisque, selon lui, les gestes barrières ont toujours été «respecté scrupuleusement» dans les églises de son diocèse, «depuis le premier jour où elles ont été rendues obligatoires».

Jean Castex s'est exprimé jeudi à 11 heures, deux jours après l'allocution présidentielle, qui a posé les bases d'un déconfinement progressif à compter du samedi 28 novembre.

La jauge de 30 personnes maximum pour les messes a été confirmée par le Premier ministre, mais elle pourra évoluer en fonction de l'amélioration des indicateurs sanitaires à partir du 15 décembre.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
Une toxicomane attaque et blesse au visage un enfant de 2 ans dans le quartier de Stalingrad – photos
Tags:
messe, évêque, Perpignan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook