France
URL courte
Par
10236
S'abonner

À partir de l’année prochaine, la police municipale de Saint-Denis sera autorisée à porter certaines armes létales, notamment des pistolets semi-automatiques, le tout pour une durée de cinq ans.

Les policiers municipaux de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), troisième ville d’Île-de-France comptant 111.000 habitants, auront prochainement à leur disposition des armes létales, relate Le Parisien. La disposition appropriée avait été votée par les élus de la ville en septembre dernier.

«La municipalité, en tant qu'autorité dépositaire de la puissance publique, doit assumer une part dans le contrôle de la violence légitime», avait alors déclaré le maire de la ville, Mathieu Hanotin.

Ainsi, la police municipale sera autorisée à détenir –et ce, pour une durée de cinq ans– plusieurs types d'armes. Il s’agit ici de 40 pistolets semi-automatiques, 30 pistolets à impulsion électrique, cinq lanceurs de balles de défense, 38 bombes lacrymogènes d'une capacité inférieure à 100 millilitres, 38 bâtons de protection à poignée latérale et 38 matraques télescopiques, précise le journal.

Toutefois, il est prévu d’intégrer des puces sur ces armes pour les géolocaliser, tandis que les policiers devraient porter des caméras-piétons qui filmeront automatiquement dès qu'un policier sortira cette arme de son étui.

Le maire a indiqué également que la municipalité consacrerait «au moins 100.000 euros» à la formation des policiers municipaux, préalable au port et à l'usage de ces armes.

Se défendre et défendre les habitants

L'armement des agents municipaux avait été votée au grand dam de l’opposition municipale.

Les armes serviront «aux agents pour se défendre, mais aussi pour défendre un habitant qui serait mis en danger», notamment face au trafic de drogue, avait déclaré en septembre à CNews l’adjointe au maire chargée de la sécurité.

Les défenseurs de la mesure rappellent l'attentat de la basilique Notre-Dame de Nice. Les policiers municipaux étant armés dans cette ville, ce sont eux qui sont intervenus en premier pour abattre le terroriste, note CNews.

En juillet 2019, c’était les policiers municipaux de Châlons-en-Champagne, dans la Marne, qui étaient équipés d’armes létales, relevait L’Union. En mars dernier, La Voix du Nord avait annoncé l’équipement en armes létales de la police municipale d’Outreau, dans le Pas de Calais.

Lire aussi:

Trois roquettes tirées depuis le Liban en direction d'Israël
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
L'armée d’Israël lance une opération dans la bande de Gaza
Mère immolée à Mérignac: le garde des Sceaux hué au Sénat
Tags:
armes létales, police, Seine-Saint-Denis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook