France
URL courte
Par
3198
S'abonner

Sirènes en action, gyrophares allumés: plusieurs véhicules des forces de l’ordre ont été stationnés pour manifester le 17 décembre, vers 23 heures, dans le quartier où réside la maire de Rennes, Nathalie Appéré.

De nombreux habitants du quartier sud-gare, à Rennes, ont été réveillés jeudi vers 23 heures par une action surprise de la police, rapporte Ouest-France.

​Les forces de l’ordre ont manifesté bruyamment près du domicile de la maire Nathalie Appéré.

«J’ai cru qu’il se passait quelque chose de grave à la prison des femmes», a indiqué au quotidien une habitante du quartier.

«Je regardais la télé et j’ai entendu plusieurs sirènes tonitruantes. Je suis sortie voir. En fait il y avait plusieurs véhicules de police qui étaient stationnés rue de Châtillon. Et des policiers, peut-être une trentaine étaient juste à côté», ajoute-t-elle.

«J’ai pensé à un attentat»

Un autre riverain a «pensé à un attentat ou quelque chose de ce genre. Voir tous ces véhicules de police sirènes hurlantes…».

En effet, plusieurs d’entre eux étaient garés, sirènes en action et gyrophares allumés. «La maire de Rennes ne nous aide pas. Elle a refusé que la police dispose de cartes pour accéder au métro depuis l’installation des portiques», a expliqué un policier.

Les fonctionnaires sont restés plusieurs minutes puis se sont rendus sur les quais de la Prévalaye et à la préfecture Martenot pour une action similaire.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Le variant sud-africain pourrait «traverser» le vaccin Pfizer, selon une étude israélienne
Tags:
manifestation, police, attentat, Rennes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook