France
URL courte
Par
439022
S'abonner

Après les propos polémiques du philosophe autour de l’affaire Duhamel, LCI a pris la décision d’arrêter sa collaboration avec Alain Finkielkraut, recruté en septembre dernier en tant que chroniqueur chez «24H Pujadas», a appris Télérama.

La direction de la chaîne LCI a décidé de se séparer d’Alain Finkielkraut en raison de ses propos tenus en direct sur le plateau de «24H Pujadas» commentant l’affaire Duhamel et l’inceste.

Ses propos

Le philosophe a provoqué une polémique parmi les téléspectateurs et associations de défense des mineurs en évoquant le 11 janvier sur le plateau de l’émission le scandale autour du politologue Olivier Duhamel accusé d’inceste.

Face au présentateur, M.Finkielkraut a condamné le comportement de Duhamel, qui a commis «un acte répréhensible», «inexcusable», mais dénonçant dans le même temps «une société victimaire».

«Y a-t-il eu consentement? À quel âge cela a-t-il commencé? Quand on essaye de savoir s’il y a eu consentement ou une forme de réciprocité, on vous tombe immédiatement dessus», a-t-il déclaré.

David Pujadas a ensuite précisé que «c’est parce que l’on parle d’un enfant de 14 ans».

«Et alors?», a répondu l’ex-chroniqueur de LCI. «D’abord, on parle d’un adolescent, ce n’est pas la même chose. Et en plus, pour spécifier le crime, il faut savoir s’il y a eu consentement ou non».

Affaire Duhamel

Dans le livre «La Familia grande», Camille Kouchner accuse son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, d’inceste sur son frère jumeau lorsque celui-ci était adolescent.

Ce politologue intervenait également régulièrement sur LCI. Juste avant la sortie du livre de sa belle-fille, il a annoncé qu’il cessait ses interventions sur cette chaîne.

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: de nouveaux détails sur la victime et l’opération
Femme brûlée vive près de Bordeaux: des proches et témoins évoquent leur impuissance face à la situation
Londres envoie des patrouilles près de Jersey après les menaces de Paris
Tags:
renvoi, LCI, Alain Finkielkraut
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook