France
URL courte
Par
8670
S'abonner

L’ancien chargé de mission à l'Élysée Alexandre Benalla a été renvoyé en correctionnelle pour «faux» et «usage de faux» ainsi qu’«usage public et sans droit de documents justifiant d'une qualité professionnelle» à l’issue de l'enquête sur ses passeports diplomatiques et de service.

Au terme d’une enquête sur les passeports diplomatiques et de service d’Alexandre Benalla, ancien collaborateur d'Emmanuel Macron, il a été renvoyé en correctionnelle pour «faux» et «usage de faux» ainsi qu’«usage public et sans droit de documents justifiant d'une qualité professionnelle», rapporte l’AFP.

C’est le premier renvoi en procès de M.Benalla.

«Alexandre Benalla qui avait dans un premier temps été laissé sous le statut de témoin assisté dans ce dossier a toujours contesté les faits et leur qualification pénale», a déclaré à l'AFP son avocate, Me Jacqueline Laffont.

Utilisation des passeports après son limogeage

M.Benalla avait été mis en examen une première fois dans ce dossier en janvier 2019 pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle». Le juge d'instruction avait par la suite pris la décision de le mettre également en examen pour «faux et usage de faux document administratif».

L’objectif de l'enquête était d’éclaircir les conditions dans lesquelles il avait continué à utiliser des passeports diplomatiques après sa mise en examen en juillet 2018 pour des violences commises lors du 1er mai et son limogeage.  Il détenait en outre un passeport de service obtenu, selon l'accusation, en produisant frauduleusement une lettre à en-tête du chef de cabinet de l'Élysée, François-Xavier Lauch, mais «dactylographiée» et non signée.

Dans un premier temps, l’ancien collaborateur d'Emmanuel Macron avait affirmé devant le Sénat avoir laissés ses passeports dans son bureau à l'Élysée, puis avait reconnu les avoir récupérés, utilisés et rendus. D’après les informations de Mediapart et Le Monde, il a utilisé l'un de ses deux passeports diplomatiques afin d’entrer dans plusieurs pays africains.

Outre l'affaire des passeports, Alexandre Benalla est visé par cinq autres enquêtes judiciaires, rappelle l’AFP.

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Tags:
passeports, Alexandre Benalla, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook