France
URL courte
Par
97714
S'abonner

Invité sur BFMTV-RMC ce jeudi matin, le maire de Béziers Robert Ménard a jugé «minable» la volonté de Gérald Darmanin de dissoudre Génération identitaire.

Robert Ménard a commenté ce 28 janvier la mise à l'étude par Gérald Darmanin de la dissolution de Génération identitaire après la récente opération antimigrants menée dans les Pyrénées.

«C’est pitoyable, c’est minable», a-t-il lancé, interrogé sur BFMTV-RMC.

​«Ce qu'ils ont fait, ils l'ont déjà fait il y a deux ans, dans les Alpes, ils ont été acquittés il y a trois semaines», a dit M.Ménard en estimant qu'il s'agissait de «démagogie».

«Ils font rien d'illégal»

Le maire de Béziers a ajouté que le ministre de l’Intérieur n’obtiendrait «jamais» une dissolution.

«C'est pas des gens se réclamant du catholicisme qui tuent les gens, c'est les gens qui se réclament de l'islamisme radical, alors Génération identitaire, ils font ça, ils font rien d'illégal, et évidemment il n'obtiendra jamais leur dissolution là-dessus», a indiqué Robert Ménard.

Darmanin «scandalisé»

Le 26 janvier, alors qu’il présentait les résultats du ministère de l'Intérieur, Gérald Darmanin, «scandalisé», a annoncé que la dissolution de Génération identitaire avait été mise à l'étude

Cette déclaration est intervenue après une nouvelle opération antimigrants organisée à la frontière franco-espagnole.

«Si j'avais pu dissoudre Génération identitaire, je l'aurais fait avec plaisir», a commenté à son tour le prédécesseur de M.Darmanin, Christophe Castaner.

Lire aussi:

Nuit à la «maîtrise des armements» en Europe: la France réagit au retrait de la Russie du traité Ciel ouvert
Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
Tags:
dissolution, Robert Ménard, Génération identitaire, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook