France
URL courte
Par
4317428
S'abonner

Après que les locaux de son association ont été perquisitionnés fin janvier, le réalisateur Ladj Ly été placé en garde à vue pour «blanchiment, abus de confiance, abus de biens sociaux, faux et usage de faux», a appris Sputnik de source judiciaire. La garde à vue a été levée ce 10 février après-midi.

Le réalisateur des Misérables, Ladj Ly, a été placé le 9 février en garde à vue à Nanterre, où il était interrogé sur des faits de blanchiment, abus de confiance, ABS, faux et usage de faux.

Comme l'a appris Sputnik de source judiciaire, sa garde à vue a été levée le 10 février après-midi. L’enquête préliminaire se poursuit.

​​​Dans le cadre de cette procédure ouverte en février 2020, l'association La Cité des Arts Visuels à Montfermeil, dont Ladj Ly est le fondateur et son frère Amadou, le président, a été perquisitionnée le jeudi 21 janvier. La structure abrite notamment l'école Kourtrajmé, un établissement offrant une formation gratuite en cinéma, sans condition d'âge, ni de diplôme.

Ladj Ly a été déjà été condamné en 2011 à trois ans de prison pour «enlèvement et séquestration». Il a toujours nié son implication.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
blanchiment d'argent, réalisateur, Les Misérables (comédie musicale), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook