France
URL courte
Par
191152
S'abonner

L'Essonne, département «gangréné», a été le théâtre d'une nouvelle rixe mortelle impliquant des dizaines de jeunes et causant la mort d'un mineur de 13 ans, a appris Sputnik d'une source policière. Le pronostic vital d'un autre blessé est engagé.

Un adolescent est mort mardi 23 février après une rixe entre deux bandes rivales à Boussy-Saint-Antoine dans l'Essonne, a appris l'AFP auprès de la police, au lendemain du décès dans ce département d'une collégienne de 14 ans blessée lors d'affrontements entre jeunes.

La victime avait 13 ans, selon une source policière jointe par Sputnik. Il s'agit d'une bagarre entre bandes rivales d’Épinay et de Quincy.

Un autre adolescent a été blessé à la gorge dans ces violences, a indiqué la Direction départementale de la sécurité publique de l'Essonne. Il a été héliporté vers un hôpital.

Les deux garçons ont «a priori été victimes de coups de couteau», près de la piscine de Boussy-Saint-Antoine, selon la DDSP.

Selon une autre source policière, six interpellations ont eu lieu.

La rixe a opposé «une quarantaine de jeunes» venus d'Épinay-sous-Sénart et de Quincy-sous-Sénart, a indiqué la même source.

Département «gangréné»

Ce nouveau décès intervient moins de 24 heures après la mort d'une collégienne de 14 ans, poignardée, lors d'une rixe à Saint-Chéron, également dans l'Essonne. Le principal suspect, connu des services de la justice, a reconnu «son implication dans le coup mortel».

À la suite du décès de l'adolescente, le procureur de la République d'Évry, Caroline Nisand, a évoqué mardi un département «gangréné» par les affaires entre bandes rivales qui «placent les mineurs en première ligne».

Réagissant à ces violences, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a demandé «à une centaine de policiers et de gendarmes supplémentaires de venir dès ce soir».

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Une candidate du RN suspendue en Auvergne-Rhône-Alpes pour un tweet antisémite
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Tags:
bande, victimes, bagarre, Essonne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook