France
URL courte
Par
Sarkozy reconnu coupable de corruption (15)
25662
S'abonner

Un conseiller élyséen, cité par Le Canard enchaîné, a livré la réaction d’Emmanuel Macron au verdict annoncé le 1er mars. «Il a trouvé que la peine infligée à Sarkozy était d'une sévérité sans égale», aurait dit le Président.

Si Gérald Darmanin n’a pas hésité à commenter en public la condamnation de Nicolas Sarkozy en lui apportant son «soutien amical», le Président français ne se prononcera pas à cet égard, a fait savoir au Canard enchaîné un conseiller élyséen.

«Le Président ne s'exprimera pas sur le sujet. Mais nous savons que, comme beaucoup d’entre nous, il a trouvé que la peine infligée à Sarkozy était d'une sévérité sans égale», a-t-il affirmé.

«Des preuves, il n'y en a pas dans ce dossier»

Dans une interview accordée le 2 mars au Figaro, l’ancien Président a annoncé qu’il pourrait saisir la Cour européenne des droits de l’Homme, ne pouvant «accepter d’avoir été condamné pour ce qu['il n'a] pas fait».

Clamant une nouvelle fois son innocence, Nicolas Sarkozy a en outre affirmé que «des preuves, il n'y en a pas dans ce dossier». Il a dénoncé l'utilisation faite par l'accusation de conversations téléphoniques qu'il a eues avec son avocat Thierry Herzog, lui aussi condamné.

Trois ans d'emprisonnement, dont un ferme

Reconnu coupable de corruption et de trafic d’influence dans le cadre de l’affaire dite des écoutes qui avait débuté en 2014, Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans d'emprisonnement, dont un ferme.

Selon sa défense, il s’agit d’un verdict «extrêmement sévère», «totalement infondé et injustifié».

Dossier:
Sarkozy reconnu coupable de corruption (15)

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
condamnation, Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook