France
URL courte
Par
507879
S'abonner

Un véhicule de police a été complètement détruit par un important groupe d’individus durant la troisième nuit de violences frappant la métropole de Lyon. Cette fois, c’est la commune de Bron qui a été le théâtre d’émeutes ayant conduit à cinq interpellations, selon le ministre de l’Intérieur.

Pour la troisième soirée consécutive, l’agglomération lyonnaise a été témoin de violences urbaines. Après le quartier sensible de la Duchère et la commune de Rillieux-la-Pape, c’est celle de Bron qui a été touchée. Selon le magazine régional LyonMag, des voitures ont été incendiées dans le quartier de Parilly et des guet-apens ont été tendus aux forces de l’ordre.

Le Syndicat Indépendant des Commissaires de Police a publié sur Twitter une vidéo montrant un groupe d’une quinzaine de «voyous [qui] s'en prennent à une voiture de police».

«La culture de l’excuse, le sentiment d’impunité, l’absence d'incarcération. Le cocktail explosif qui donne cela», s’indigne le syndicat.

Actes dénoncés

Gérald Darmanin a fait état sur Twitter de cinq interpellations à Bron en dénonçant les violences urbaines «inacceptables» qui se poursuivent depuis trois jours dans l'agglomération lyonnaise.

«Aucun acte de violence ne saurait être accepté. Soutien aux forces de police», a-t-il estimé.

Le maire Jérémie Bréaud a salué sur Twitter «le courage» des policiers «face à une extrême minorité d’individus qui n’ont pas compris que le temps du laxisme est terminé à Bron».

Il s’est également adressé «à celles et ceux qui jettent de l’huile sur le feu en colportant des mensonges auprès des jeunes à des fins électoralistes»:

«Ce procédé n’a jamais fonctionné et je ne vous lâcherai pas. Si des incidents graves arrivent, ils en seront responsables».

Émeutes précédentes

Le 4 mars, le quartier sensible de la Duchère à Lyon a été le théâtre de heurts opposant les forces de l’ordre et des habitants. Des voitures et poubelles ont été incendiées. La mairie a avancé que les affrontements pourraient être liés à un accident de scooter survenu la veille, quand un jeune de 13 ans a été gravement blessé.

Le lendemain une trentaine d’individus ont attaqué le mobilier urbain de Rillieux-la-Pape, une commune située en banlieue lyonnaise. Au moins 12 voitures ont de plus été incendiées. 

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
«Éric Zemmour continue de me harceler», affirme la chroniqueuse Hapsatou Sy
Tags:
Lyon, violences, véhicule, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook