France
URL courte
Par
0 96
S'abonner

Alors que la France vit son troisième confinement, avec interdiction de mener des concerts, une organisation a demandé dans une lettre ouverte au Président de la République de valider un concert-test. Deux projets d’événements ont été lancés dans l’Hexagone.

Sur le modèle des expériences de «concerts-tests» menées avec des scientifiques à Leipzig et à Barcelone, la France pourrait réaliser des études similaires.

Alors que les grands festivals musicaux français s'annulent les uns après les autres en raison de la crise sanitaire et des restrictions, le Prodiss (Syndicat national du spectacle musical et de variété) a adressé le 12 avril une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour demander la validation d’un concert-test. Cela a été fait pour aider le secteur de la musique impacté par l’épidémie du coronavirus.

«Nous travaillons depuis plusieurs semaines avec l’AP-HP (l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris) à une expérimentation: le projet Ambition Live Again. Mais pour que ce concert-test puisse voir le jour, il faut que le protocole soit validé. Monsieur le Président, nous avons besoin de votre aide», a écrit l’organisation.
«Un projet d’expérimentation a d’ores et déjà été envisagé, le projet Ambition Live Again, en lien avec l’AP-HP. Si le ministère de la Culture a fait part, il y a quelques semaines, de son soutien à ce projet, la traduction en actes concrets se fait attendre», a écrit le Prodiss.

En association avec l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris et l'Inserm, deux grands syndicats, le Prodiss (producteurs de spectacles musicaux) et le SMA (Syndicat des musiques actuelles) planchent sur l'organisation de plusieurs spectacles avec un public de volontaires testés avant et après le rassemblement, relate 20 Minutes.

Selon le Journal du dimanche, deux projets sont lancés, un à Marseille (au Dôme, sous l’égide de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale et du Syndicat des musiques actuelles) et l’autre à Paris (à Bercy, sous l’égide de l’AP-HP et du Prodiss). Ils sont sans cesse repoussés depuis les premiers calendriers proposés, en février et mars, respectivement.

Vers une réouverture des salles à l’automne

Dans sa lettre, le Prodiss a noté qu’il s’agissait d’un «sauvetage» des concerts de l’automne.

«S’il est déjà trop tard pour la majorité des festivals de cet été, l’urgence est désormais de sauver les spectacles et tournées qui doivent se tenir dès la rentrée de septembre», a indiqué le président de l’organisation, Olivier Darbois.

D’autres concerts-test organisés

Auparavant, des expérimentations similaires avaient eu lieu à Barcelone, en Espagne, à Leipzig, en Allemagne et à Amsterdam, aux Pays-Bas.

L'objectif de cette expérience clinique était «de découvrir comment nous pouvons vivre avec le Covid et organiser des concerts de façon totalement sûre», avait dit à l'AFP Ventura Barba, directeur exécutif du festival Sónar de Barcelone, l'un des organisateurs.

Lire aussi:

Interdit d’entrée en France, un ex-dealer tunisien interpellé dans un TGV venant d’Italie
EELV provoque une nouvelle polémique avec une affiche sarcastique appelant à ne pas aller voter
Moscou réagit aux accusations concernant une cyberattaque contre un pipeline US
Tags:
Emmanuel Macron, confinement, restrictions, concert, épidémie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook