France
URL courte
Par
3612141
S'abonner

Alors que le mois de jeûne a débuté ce 13 avril pour les musulmans, certains d’entre eux ont jugé provocateur un tweet d’Evian dans lequel la marque encourageait ses abonnés à boire de l’eau. Face à de nombreux messages haineux, l’entreprise a présenté ses excuses. Une réponse qui a provoqué un véritable tollé.

Deux tweets de la marque Evian ont suscité coup sur coup une vague de réactions indignées, pour deux raisons opposées. Publié au premier jour du ramadan, mois de jeûne interdisant aux musulmans de manger et de boire de l’aube au coucher du soleil, un premier tweet encourageait les abonnés à s’hydrater. Or, plusieurs musulmans ont accueilli ce message d’un mauvais œil, y voyant de «l’islamophobie».

Pour les musulmans ayant dénoncé en commentaires ce qu’ils considèrent comme du racisme, Evian a mal choisi la date de sa publication. Alors qu’un utilisateur a rappelé qu’ils étaient «des millions à jeûner en France», un autre a lancé:

«Pourquoi aujourd’hui spécifiquement, c’est vicieux quand même.»

Quelques heures plus tard, face à ces réactions, la marque distribuant de l’eau minérale a décidé de s’exprimer et d’apporter des excuses.

«Bonsoir, ici la team Evian, désolée pour la maladresse de ce tweet qui n'appelle à aucune provocation!», a écrit l’équipe de la marque.

«Une dérive grave» en France

Cependant, ces excuses de la marque alors qu’elle ne faisait que la promotion de son produit, comme à l’accoutumée, ont été qualifiées par de nombreux élus français, en particulier à droite, de «soumission à l’islamisme».

«L’exemple frappant des petites soumissions du quotidien à l’#islamisme et à ses sbires qui tentent de nous imposer leurs vues!», s’est exclamée la députée européenne Virginie Joron, présidente du groupe Rassemblement national (RN) Grand Est.

Pour le sénateur de la Vendée et président du groupe Les Républicains au Sénat Bruno Retailleau, cette affaire dénote d’«une dérive grave» de la France:

«Contrairement aux théocraties musulmanes, la France ne s’arrête pas de tourner pendant le ramadan. La laïcité c’est aussi un pacte de discrétion. Tout le monde doit s’y soumettre.»

Le député Les Républicains Éric Ciotti a appelé à «arrêter cette folie».

«On a décidément tout vu», a lancé pour sa part Jean-Paul Garraud, député européen RN, qualifiant l’affaire de «pathétique»:

Le président des Patriotes a tenu à souligner qu’il s’agissait d’un tweet «parfaitement anodin» et que s’excuser dans ce cas était «idiot et insupportable».

Contactée par Sputnik, la société Elen Edelman, chargée de la communication de Danone, a expliqué que la marque avait «souhaité réagir rapidement face à plusieurs réactions d’internautes»:

Ceci, «pour rappeler que nous restons une marque ouverte et inclusive. Ce tweet n’appelait à aucune provocation et s’inscrit dans la ligne éditoriale de notre compte.»

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Plus de 120 généraux américains accusent Biden d’avoir volé la victoire à Trump
Tags:
musulmans, France, islamophobie, islamisme, islam
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook