France
URL courte
Par
16331
S'abonner

Bien que les restaurateurs attendent de pouvoir rouvrir leurs établissements, ce qui selon le Président pourrait se faire à partir de la mi-mai, Bruno Le Maire rappelle que le 15 mai reste une «hypothèse» dépendant avant tout de l'évolution de la situation sanitaire.

En annonçant fin mars un nouveau tour de vis face à l’épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron a également laissé entrevoir un retour à la vie normale «dès la mi-mai». Invité ce 14 avril sur BFM TV, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s'est pourtant gardé de confirmer cette date.

«Le 15 mai fait partie des hypothèses mais on suit l’évolution sanitaire, la manière dont circule le virus et dont nous arrivons à en limiter la circulation et c’est sur cette base-là que les décisions sont prises», a précisé le ministre.

​Comme l’a expliqué M.Le Maire, «préparer la réouverture, c'est regarder d'abord le calendrier, regarder ensuite les différentes activités», car un restaurant en terrasse, un restaurant en salle, un hôtel, un bar, «ce n'est pas la même chose».

«Je souhaite évidemment que la réouverture se fasse sur des bases sanitaires solides qui sécurisent le client et qui nous garantissent ensuite qu'on n'est pas forcés à fermer de nouveau», a insisté le ministre de l'Économie.

L'objectif annoncé de Macron

Face à la situation sanitaire en France, Emmanuel Macron a été obligé de prendre fin mars des mesures plus strictes pour lutter contre le coronavirus. Mais le Président a dans le même temps évoqué un calendrier de réouverture.

«Dès la mi-mai, nous recommencerons à ouvrir avec des règles strictes, certains lieux de culture, nous autoriserons sous conditions l’ouverture de terrasses et nous allons bâtir entre la mi-mai et le début de l’été, un calendrier de réouverture progressive pour la culture, le sport, les loisirs, l’événementiel et nos cafés et restaurants».

Il a tout de même souligné que ce retour espéré à la normale serait rendu possible grâce à «notre esprit de responsabilité» et une accélération de la campagne de vaccination.

Détérioration de la situation sanitaire

La situation sur le front du Covid-19 reste préoccupante en France, alors que le pays s'apprête à passer la barre des 100.000 morts malgré les mesures prises et la campagne de vaccination.

Tandis que des restaurateurs fermés depuis fin octobre prônent un allégement des mesures, des scientifiques et médecins reprochent à l’exécutif d’avoir agi si tardivement.

Le 15 avril, Emmanuel Macron doit présider une réunion pour examiner les protocoles de réouverture des lieux fermés au public. Cependant, selon des témoignages de restaurateurs à Libération, la date de la mi-mai «ne semble pas réalisable». «À chaque fois qu’une date est annoncée, elle est repoussée et on doit se réadapter», a indiqué au média Chloé Monchalin, à la tête des restaurants Filakia et du Grand Café d’Athènes.

Lire aussi:

Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas impliquant une arme sous-marine - vidéo
L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
Tags:
Bruno Le Maire, restaurant, bar, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook