France
URL courte
Par
Débat sur l'instauration d'un passeport vaccinal (45)
9716301
S'abonner

L’état d’esprit des Français face à l’épidémie est toujours maussade, révèle un récent sondage. L’établissement d’un pass sanitaire est cependant vu d’un bon œil.

L’introduction d’un pass sanitaire, approuvée par le Conseil scientifique, semble aussi plébiscitée par les Français, révèle un sondage Elabe pour BFM TV. Ils sont en effet 63% à se déclarer favorables à une telle mesure, pour accéder aux stades, salles de concert et festivals.

Une opinion qui semble aller à rebours de celle de certains élus sur le sujet. L’idée d’instaurer ce type de sésame a en effet rencontré la réticence de plusieurs députés en commission des Lois, ce 4 mai. Le Marcheur Pacôme Rupin et l’Insoumis Éric Coquerel ont notamment dénoncé une «discrimination».

Au-delà de ce pass sanitaire, les Français attendent avec impatience le début du déconfinement promis par le gouvernement. Interrogés sur leurs envies une fois le processus amorcé, ils souhaitent avant tout aller manger au restaurant (49%), partir en vacances (37%) et partager un moment en famille (36%). Un Français sur cinq souhaite en priorité retourner dans les lieux culturels (19%).

Climat de morosité

Mais de manière plus générale, c’est encore le pessimisme qui prévaut chez la plupart des sondés. Malgré le calendrier des allégements fixés par le gouvernement, ils sont ainsi 61% à penser que l’épidémie est loin d’être terminée et pourrait reprendre fortement. Dans le même ordre d’idée, 62% des Français pensent que le retour à une «vie normale» ne pourra se faire qu’en 2022 ou après. Un sur quatre pense même que ce retour à la normale ne se fera jamais.

Plus inquiétant pour le gouvernement: ce pessimisme semble se doubler d’une forme d’exaspération. En effet, les deux sentiments qui prédominent chez les sondés en cette phase de déconfinement sont la lassitude (68%) et la colère (40%). Fin avril, un autre sondage Odoxa pour BFM Business avait d’ailleurs révélé que 81% des Français s’attendaient à un mouvement de contestation sociale, de type Gilets jaunes, pour l’automne ou l’hiver prochain.

Le secteur hospitalier semble en particulier en ébullition. Ce 5 mai, plusieurs associations de sages-femmes ont appelé à battre le pavé, exigeant dans un communiqué la «revalorisation de leur métier».

De même, la CGT a fixé un préavis de grève dans les services de réanimation pour la journée du 11 mai.

Dossier:
Débat sur l'instauration d'un passeport vaccinal (45)

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
Tags:
grève, vaccination, sondage, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook