France
URL courte
Par
Policier tué à Avignon (mai 2021) (14)
227313
S'abonner

Quatre individus ont été interpellés quatre jours après le meurtre du policier Éric Masson à Avignon. L’un est soupçonné d’être le tueur. L’opération a eu lieu à un péage à une vingtaine de kilomètres de la ville alors qu’ils prenaient la direction de l’Espagne.

Quelques heures après une cérémonie d’hommage au policier tué à Avignon le 5 mai, quatre suspects ont été interpellés à une vingtaine de kilomètres de la ville et placés en garde à vue, rapporte BFM TV.

Soupçonnés d’être impliqués dans le meurtre d’Éric Masson, ils ont été arrêtés le 9 mai vers 22h30 au péage de Remoulins, sur l’autoroute A9.

«Ils essayaient probablement de rejoindre l'Espagne», avance une source policière auprès de la chaîne d’information.

Initialement, BFM TV avait fait état de deux interpellations: des jeunes Français connus des services de police pour trafic de stupéfiants. Plus tard dans la journée la chaîne a annoncé avoir encore arrêté le conducteur de la voiture. La quatrième personne est une femme, sœur d'un des hommes interpellés.

L’interpellation a été saluée par le ministre de l’Intérieur sur Twitter:

«Quatre jours après cet assassinat ignoble, ce crime ne doit en aucun cas rester impuni».

Au lendemain de cette annonce, invité de Jean-Jacques Bourdin sur le plateau de BFM TV-RMC, Gérald Darmanin a annoncé qu’au total quatre personnes avaient été interpellées le 9 mai.

«Ils sont Français, nés en France, et trafiquants de drogue, manifestement. Ils sont jeunes, moins de 30 ans», a précisé le ministre. Parmi ces personnes interpellées, le tireur présumé: «Nous le suspectons fortement», a ajouté Gérald Darmanin.

«Jour et nuit, sous l’autorité du procureur de la République, nous recherchions ces suspects qui sont présumés innocents. Tout nous laisse penser qu’ils sont directement liés au meurtre, à cet assassinat ignoble de ce policier à Avignon qui luttait contre le point de deal, contre les stups», a annoncé Gérald Darmanin.

Il a également pointé la nécessité absolue de retrouver les coupables: «Il aurait été insupportable pour les policiers, pour le ministre de l’Intérieur, pour tous les Français que ces personnes puissent continuer à vivre en toute liberté ou se réfugier dans un autre pays ou à échapper à la justice».

Les domiciles d’au moins deux des individus arrêtés doivent être perquisitionnés durant leurs gardes à vue. Ils seront auditionnés et leurs ADN prélevés, poursuit BFM TV. Près d’une centaine d’enquêteurs sont mobilisés.

Des faits infirmés

La version initiale, selon laquelle le tireur était le dealer de la consommatrice interpellée sur le point de deal par Éric Masson et son collègue, a été rejetée au cours de l’enquête. Selon le témoignage de cette dernière, le meurtrier est un inconnu qui s’est approché d’elle et des policiers en compagnie d’un individu.

L’enquête a permis d’établir que le suspect était âgé de moins de 30 ans et portait un survêtement et une sacoche contenant une arme de poing de neuf millimètres, celle qu’il a utilisée.

L’absence de caméras de surveillance sur les lieux du drame rendait difficile la reconstitution de l’itinéraire des individus qui ont pris la fuite après les tirs. Leur fuite à trottinette, initialement avancée, a également été infirmée au cours de l’enquête.

Les hommages

Réunissant plusieurs centaines de personnes, une cérémonie d’hommage au policier s’est déroulée le 9 mai devant le commissariat d’Avignon. Selon la police, près de 5.000 personnes se sont rassemblées pour observer une minute de silence.

Un hommage national est prévu le 11 mai à Avignon en présence de Jean Castex et de Gérald Darmanin.

Dossier:
Policier tué à Avignon (mai 2021) (14)

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
interpellation, Espagne, Gérald Darmanin, Avignon, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook