France
URL courte
Par
719186
S'abonner

Tout en précisant que le niveau de circulation du virus reste «modéré», le porte-parole du gouvernement a rappelé que la dynamique de progression, comme dans les Pyrénées-Atlantiques, constitue «un signal d'alerte» qui doit «amener chacune et chacun à la plus grande vigilance».

Se prononçant ce 2 juin à l'issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement a appelé à ne «pas baisser la garde» face à l'évolution de la circulation du virus en France.

«Si le niveau global de la circulation du virus est aujourd’hui comparable du début de l’automne dernier, des signaux d'alerte se font jour dans certains territoires», a affirmé le porte-parole du gouvernement.

Ainsi, Gabriel Attal a évoqué des «hausses parfois sensibles» de circulation dans les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine.

«Cette évolution défavorable est particulièrement marquée dans les Pyrénées-Atlantiques, où l'incidence a progressé de près de 80% sur une semaine. Elle l'est aussi, dans une moindre mesure en Charente-Maritime, dans le Lot-et-Garonne, en Charente, dans les Landes et en Gironde», a-t-il indiqué.

Tout en précisant que le niveau de circulation du virus reste «modéré», M. Attal a rappelé que la dynamique de progression, comme dans les Pyrénées-Atlantiques, constitue «un signal d'alerte» qui doit «amener chacune et chacun à la plus grande vigilance».

Prévisions des autorités

Emmanuel Macron a mis en garde le 20 mai contre les risques de contamination qui persistent. Il a appelé à «rester prudents» tout en annonçant que le port du masque resterait en vigueur dans l’Hexagone au moins «jusqu’à la fin du mois de juin».

Dans Le Journal du Dimanche (JDD) du 16 mai, Jérôme Salomon n’a pas exclu une quatrième vague, tout en appelant à rester «attentifs à l'émergence possible de mutations à l'étranger et aux flux de voyageurs issus de pays en liste rouge». Selon lui, pour la prévenir, il faudrait atteindre l'immunité collective, laquelle ne sera possible que grâce à la vaccination qui porte déjà ses fruits.

Lire aussi:

Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Infographie: mise à jour des dates clés du calendrier du déconfinement en France
Un projet de câble sous-marin échoue après une mise en garde des USA contre une participation chinoise
D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Tags:
épidémie, Gabriel Attal, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook