France
URL courte
Par
242460
S'abonner

La députée européenne insoumise Manon Aubry, qui avait créé par le passé une controverse avec son interprétation du racisme, a affirmé être ravie de participer à un séminaire avec la représentante démocrate américaine Ilhan Omar, ayant elle-même provoqué un tollé après ses propos jugés antisémites.

L’eurodéputée de La France insoumise Manon Aubry a laissé échapper une petite phrase donnant prise à une nouvelle controverse.

Jeudi 3 juin, elle s’est félicitée via Twitter de participer à un séminaire sur les défis de l’ère post-Covid aux côtés d’une élue démocrate américaine, Ilhan Omar.

«Ravie de participer avec Ilhan Omar, figure de l’aile gauche des Démocrates et du squad avec Alexandria Ocasio-Cortez», a tweeté Manon Aubry en accompagnant le message de sa photo et de celle de l’Américaine. 

Cependant cette «figure de l’aile gauche des Démocrates» est l’auteure d’une déclaration jugée antisémite jusque dans son camp.

Élue «antisémite de l’année»

En février 2019, Ilhan Omar, fille de réfugiés somaliens et seule élue à porter le voile islamique, avait affirmé que le soutien américain à Israël était alimenté par des financements de l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), le principal lobby pro-israélien aux États-Unis.

Ses propos avaient été dénoncés comme antisémites, même par les démocrates et l’élue s’était vue obligée de présenter ses excuses.

En janvier 2020, l’ONG Stop Antisemitism l’avait nommée «antisémite de l’année» 2019.

La vision du racisme de Manon Aubry

Quant à Manon Aubry, elle a en novembre dernier participé à un débat sur Franceinfo consacré au racisme en France pendant lequel l’élue LR Florence Portelli a raconté que sa mère, immigrée italienne, avait été traitée durant son enfance de «sale macaroni». Manon Aubry a alors déclaré que ce n’était pas «une insulte raciste». 

Elle a même reproché à Mme Portelli de ne pas «comprendre le racisme que subissent ces gens-là qui sont les personnes de couleur».

Face à l’indignation sur les réseaux sociaux, Manon Aubry est revenue sur ce qu’elle a dit via Twitter.

«"Sale macaroni" est une insulte raciste dont sont victimes les immigrés italiens. Je suis solidaire de tous ceux qui l’ont subie ou le subiraient. Et de tous ceux qui sont aujourd’hui ciblés en raison de leur origine ou couleur de peau. Le racisme n’a pas sa place en République!»

Lire aussi:

Macron et Erdogan ont allongé leur entretien, «une clarification sur l’islam a été faite»
Mila s’estime «abandonnée par une nation fragile et lâche» - vidéo
Affaire Duhamel: l'enquête classée sans suite pour cause de «prescription»
Tags:
antisémitisme, La France insoumise (LFI), Manon Aubry
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook