France
URL courte
Par
3534818
S'abonner

La visite à Montpellier de Jack Lang, où l’ancien ministre est venu voir le festival du Printemps des comédiens, a été assombrie par une prise à partie: dans les rues de la ville, il a été traité de pédocriminel et filmé par deux jeunes femmes.

Le président de l’Institut du monde arabe Jack Lang s’est rendu à Montpellier où se déroule le festival du Printemps des comédiens. Cependant, son séjour a été perturbé par une agression verbale.

Dans les rues de la ville, il a été traité de pédocriminel alors qu’il était accompagné de son épouse. Une jeune femme a même lancé à cette dernière qu’elle était «mariée avec le diable».

Les rumeurs sur la participation à une orgie pédophile de ce père de deux filles, dont l’une avait été emportée par une tumeur au cerveau en 2013, circulent depuis 10 ans.

Une orgie à Marrakech

S’exprimant fin mai 2011 sur Canal+, le philosophe Luc Ferry, lui-même ancien ministre, avait confirmé le récit publié précédemment dans Le Figaro Magazine et évoquant l’arrestation d’un ex-ministre il y a quelques années à Marrakech pris en flagrant délit d’orgie pédophile. Le nom de cet ancien ministre n’a pas été révélé, mais le site Arrêt sur image a laissé entendre qu’il s’agirait de Jack Lang.

«La vulgarité est de notre monde. Seront poursuivis pénalement tous ceux - journaux et personnes - qui mettront mon honneur en cause», avait alors réagi ce dernier au Figaro.

Une affaire classée sans suite

Selon les informations de RTL, en novembre 2012, M.Lang avait été entendu lors d’une audition «ultra-discrète» par la Brigade de protection des mineurs de la police parisienne dans le cadre de l'enquête sur les propos de Luc Ferry, sur le plateau du Grand Journal de Canal+.

Jack Lang avait dit n'être au courant de rien et avait parlé d’«[d']histoire à dormir debout». Le nom du ministre évoqué par Luc Ferry n'a jamais été révélé et l'affaire a été classée sans suite.

Une «connerie inacceptable»

En janvier dernier, le thème de la pédophilie a refait surface dans la vie de Jack Lang. Invité sur Europe 1, il a été interrogé sur une tribune publiée en 1977, dont il a été signataire, qui était consacrée à la décriminalisation des rapports sexuels avec des mineurs.

«C'est une connerie, je l'ai dit. On était très nombreux à l'époque à signer ça… C'était une série d'intellectuels, c'était l'après-68. Et nous étions portés par une sorte de vision libertaire fautive […], et c'était une connerie inacceptable», a-t-il détaillé.

M.Lang a indiqué que si, à l'époque, ces intellectuels n'étaient pas «les seuls à dire cela», aujourd'hui, il affirme sans détour que ce n'est pas son «sentiment».

Jack Lang à Montpellier

En ce qui concerne son déplacement à Montpellier, l’ancien ministre a raconté à Midi libre qu’il avait rêvé de venir au Printemps des comédiens et que «cette année, je me suis promis de m’arracher à mes contraintes à l’Institut du monde arabe».

«J’ai pu assister à la première de La Mouette de Tchekhov et m’immerger dans cette manifestation unique.»

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
Montpellier, Jack Lang, pédophilie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook