France
URL courte
Par
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)
6534
S'abonner

Plusieurs départements français ont été victimes de problèmes d’acheminement de propagande électorale dus à la société Adrexo. Un policier a ainsi trouvé un tas d’enveloppes jetées à la poubelle dans la Manche.

Alors que le premier tour des élections départementales et régionales a été marqué par une abstention record, de nouveaux dysfonctionnements liés à la distribution de documents font surface.

Dans de nombreuses communes, les candidats constatent que les documents officiels de propagande électorale (professions de foi et bulletins de vote) n’ont pas été distribués aux électeurs à la veille du premier tour, comme l’indiquent dans un communiqué l'Association des maires de France, l'Assemblée des départements de France et Régions de France.

«Malgré les nombreuses alertes» remontées au ministère de l'Intérieur, «la défaillance du service public national des élections est inacceptable et ne peut qu'alimenter l'abstention», ont-elles noté.

La ville de Granville se dit «choquée» après avoir découvert qu’une partie des enveloppes mises sous pli par ses agents avait été jetée à la poubelle de Sartilly par Adrexo, la société privée mandatée par l’État pour diffuser une partie de la propagande électorale, comme elle le précise dans un communiqué du 22 juin.

Des milliers d’enveloppes jetées

Un policier municipal de Sartilly, dans la Manche, cité par Ouest-France, a confirmé qu’«une quantité impressionnante a été retrouvée dans le point d’apport volontaire, il y a deux semaines. Nous avons comptabilisé 19 paquets de 1.000 enveloppes», soit 19.000 courriers non adressés.

Le fonctionnaire a indiqué au média avoir vu une personne en train de jeter ces enveloppes. Il a dit avoir transmis «deux comptes-rendus à un officier de police judiciaire, ainsi qu’à la préfecture» en ajoutant que la mairie de Granville avait aussi été alertée.

Le quotidien précise que 1.000 enveloppes ont été restituées à la société Adrexo.

Ce n’est pas un cas isolé. Ouest-France relate qu’un paquet de tracts électoraux a également été retrouvé le 15 juin au pied d’un container par un particulier.

La convocation de l’entreprise

Le 16 juin, Gérald Darmanin a reconnu une mauvaise distribution de ces documents dans plusieurs communes. Il a indiqué que la société serait convoquée Place Beauvau et que son appel d’offres remporté serait remis en question. «Il ne suffit pas d’excuses ou de condamnations, il faut assurer la distribution de second tour dans des conditions parfaites comme dans toute démocratie digne de ce nom», a à son tour réagi le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure.

Dans une publication du 21 juin, le ministre de l’Intérieur a déclaré qu’il avait convoqué les dirigeants des sociétés Adrexo et de La Poste «à la suite des dysfonctionnements inacceptables».  https://twitter.com/GDarmanin/status/1406901898259673088

Le 23 juin, auditionné au Sénat, M.Darmanin estimait qu’environ 9% des documents n’avaient pas été distribués.

Dossier:
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
France, régionales, propagande, problèmes, enveloppe, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook