France
URL courte
Par
8146
S'abonner

Malgré le variant Delta et le ralentissement du rythme de la vaccination qui fait craindre une quatrième vague, des boîtes de nuit ont rouvert en France. Mais pour assurer une reprise durable, les deux syndicats du secteur lancent une opération pour stimuler la vaccination.

Le 9 juillet marque désormais la réouverture des boîtes de nuit en France. À cette occasion, le Groupement national des indépendants (GNI) et l'Union des métiers et industries de l'hôtellerie (Umih) ont lancé le jour même l’opération «une vaccination, une entrée offerte» pour pousser les jeunes à se faire vacciner, rapporte Le Parisien.

«Nous voulons prouver au gouvernement que nous sommes un maillon essentiel dans la vaccination des jeunes. Nous avons une force de frappe énorme. Que l’État nous considère enfin comme des alliés et non pas comme des voyous!», avance auprès du quotidien Jérôme Guilbert, président de la branche des discothèques et établissements de nuit au GNI.

Dans le cadre de cette opération, la personne vaccinée pourra entrer dans le club sans payer l’entrée si elle prouve avoir reçu au moins une dose de vaccin. Aucune vaccination n’est prévue sur place. Néanmoins, le pass sanitaire mise en place par le gouvernement restera indispensable.

«On considère que si le client a une dose, il recevra la deuxième 18 jours plus tard, donc c’est tout bon! Notre objectif, c’est d’accélérer le processus», ajoute Jérôme Guilbert, qui ne précise pas le nombre d’établissements participant à cette initiative, mais assure qu’ils «seront nombreux».

Le rythme de vaccination à la traîne

Cette opération intervient alors que le rythme d’injections quotidiennes ralentit dans l’Hexagone.

Après un sursaut entre le 30 mai et le 6 juin, avec près de 350.000 injections journalières en moyenne, le nombre de primo-injections a chuté pour atteindre, le 8 juillet, environ 165.000, indique le site CovidTracker.

Toujours selon le site, les 18-29 ans sont la deuxième catégorie la moins vaccinée (au 8 juillet, 24.68% sont complètement vaccinés et 48.17% partiellement).

Et l’arrivée du variant Delta fait craindre une reprise de l’épidémie de Covid-19 à la rentrée.

Invité sur France Inter vendredi 9 juillet, Olivier Véran  a prévenu que ce variant «entraîne à nouveau une augmentation des contaminations en France [et] sera bientôt majoritaire dans notre pays, probablement dès ce week-end».

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
vaccination, variant Delta du Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook