France
URL courte
Par
48942
S'abonner

La décision de la chaîne C8 de diffuser un long-métrage américain contre l'avortement s’est avérée controversée. Intitulé «Unplanned» et retraçant une histoire vraie, il a suscité la polémique, poussant deux doubleurs à refuser de participer à la promotion de la bande-annonce.

La chaîne C8, du groupe Canal+, a annoncé la programmation, le 16 août en prime time, d’un film américain financé par l'Église évangélique protestante et basé sur une histoire vraie: «Unplanned». Il s’attache à une directrice de planning familial qui défend désormais la cause anti-avortement.

Ayant appris cela, les comédiens Chloé Sitbon et Guillaume Orsat, les voix off officielles de C8, ont fait part de leur refus de promouvoir la bande-annonce. «Nous avons, Guillaume et moi, fait la demande à nos employeurs de ne pas utiliser nos voix et de trouver une autre solution pour cette bande-annonce», a expliqué l’actrice dans un message repris par Le Parisien.

Selon les informations recueillies par le quotidien, Guillaume Orsat a déjà enregistré l’annonce de ce long-métrage, sans pour autant avoir été averti au préalable du titre et du contenu. Les deux collègues tiennent à se désolidariser avec le message porté, qui consiste à s’opposer à l’avortement.

Le droit à l’avortement en France

En France, «l’entrave à l’interruption volontaire de grossesse» est pourtant un délit qui peut être puni, comme le stipule l'article L162-15 du Code de la Santé publique, d'un emprisonnement et/ou d'une amende.

Considérant que le droit à l'avortement n’est pas toujours parfaitement garanti, plusieurs députées ont déposé, en août 2020, une proposition de loi en vue de le renforcer. En octobre 2020, l'Assemblée nationale l'a adopté en première lecture avec modifications, mais en janvier 2021, le Sénat a rejeté cette proposition de loi en première lecture.

Les chaînes US se montrent prudentes

Aux États-Unis, seule la chaîne conservatrice Fox News avait choisi de diffuser la bande-annonce de «Unplanned» au moment de sa sortie. Les autres avaient décliné en raison de «la nature sensible du sujet». C8 n’a pas encore commenté la situation.

Dans ce pays, l'avortement fait l'objet de nombreux débats de part et d'autre du champ politique. Depuis 1973, la justice fédérale considère que le droit d'une femme à l'avortement concerne le droit à la vie privée. Il est autorisé dans tous les États américains. Toutefois la Cour suprême leur a reconnu la possibilité d'y apporter des restrictions raisonnables.

La décision de diffuser le film n’a pas seulement indigné les employés de C8. Ainsi, le journaliste indépendant Sébastien Natroll a condamné, sur son compte Twitter, «l'américanisation de la politique française» qui «se poursuit à toute allure: alors que la question de l'avortement déchire les États-Unis, CNews va diffuser “Unplanned”, film ouvertement “pro-life” produit par les évangéliques et soutenu par Mike Lindell, conseiller de Trump».

Lire aussi:

Quand la CIA s’associe à l’Ukraine pour générer des fake news sur les «mercenaires russes»
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
avortement, film
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook