France
URL courte
Par
3814622
S'abonner

Malgré les prévisions des autorités qui attendaient 160.000 personnes pour les dernières manifestations en France, leur nombre a dépassé samedi 31 juillet les 200.000. À Montpellier, pour exprimer leur colère à l’encontre des mesures annoncées par le Président, certains s’en sont pris à la tente d’un centre de dépistage.

Une nouvelle mobilisation contre l’extension du pass sanitaire a eu lieu samedi 31 juillet en France, réunissant 204.090 personnes, dont environ 14.250 à Paris. Comme les samedis précédents, des incidents l’ont émaillée.

Celle qui a eu lieu à Montpellier a même fait réagir le porte-parole du gouvernement et le ministre de la Santé. Une tente de dépistage installée rue Maguelone y a été encerclée par des manifestants qui s’en sont pris au pharmacien. Si certains l’accusaient d’être un «collabo», un «assassin» ou un «vendu à Macron», d’autres se sont mis à secouer la tente.

​Comme le montre des vidéos publiées par Midi Libre, l’un des manifestants a arraché une affiche sur laquelle était écrit «État Mafia». Les protestataires sont finalement repartis, mais les pharmaciens ont décidé de démonter eux-mêmes la tente.

​Réactions

Indigné par la scène, Olivier Véran a soutenu le même jour le pharmacien concerné.

«Ce pharmacien, chaque matin depuis un an et demi, se lève malgré la fatigue pour protéger et soigner vos parents, vos proches, vos voisins. Et même vous, qui l'insultez toute honte bue, s'il le fallait un jour», a-t-il écrit sur Twitter.

Gabriel Attal a également promis que le gouvernement ne céderait rien à ceux qui veulent semer «le chaos» à l’aide de «l’intimidation» et de «la violence».

Incidents à Paris

Présents à Paris, des correspondants de Sputnik ont fait état de tensions entre les manifestants et les forces de l’ordre.

​Ces dernières ont dû utiliser du gaz lacrymogène et des fumigènes pour disperser des manifestants boulevard Beaumarchais

​Se référant à la préfecture de police, BFM TV fait état de 26 personnes interpellées à Paris. Dans la soirée de samedi, Gérald Darmanin parlait de trois policiers blessés.

Des manifestants armés

À Nantes, où environ 5.000 personnes sont descendues dans les rues, la police en a interpellé six dont l’une était en possession d’un poing américain équipé de lames de couteau, écrit Ouest-France.

Selon France info, les policiers toulousains ont également appréhendé un homme «avec une arme de poing et deux chargeurs approvisionnés».

Lire aussi:

Sous-marins: Macron et Biden s'entretiendront dans les prochains jours
Sous-marins: Subway «trolle» la France après la rupture de l’accord – photo
Voici le moment où les détails de l’AUKUS ont été discutés à l’insu de Macron, selon le Telegraph
Tags:
France, Montpellier, pharmacien, tensions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook