Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ouzbékistan: la présence du contingent américain justifiée par l'opération antiterroriste en Afghanistan (MID)

    International
    URL courte
    0 0 0
    TACHKENT, 7 juillet - RIA Novosti. Le ministère ouzbek des Affaires étrangères (MID) vient d'éclaircir la position de Tachkent sur les perspectives de la présence du contingent américain sur l'aérodrome de Khanabad.

    L'exploitation de l'aérodrome de Khanabad et les délais de la présence américaine ont toujours été en rapport direct avec l'opération militaire menée dans le nord de l'Afghanistan par une coalition antiterroriste, les États-Unis en tête, selon un communiqué du ministère ouzbek.

    La signature, le 7 octobre 2001, de l'accord intergouvernemental américano-ouzbek sur le transit et l'accès aux infrastructures militaires et leur utilisation en Ouzbékistan s'explique en premier lieu par la volonté de Tachkent, en tant que participant actif à la coalition antiterroriste en Afghanistan, de contribuer à la lutte contre le menace immédiate que représentent les talibans et les forces du terrorisme international pour l'intégrité territoriale, la sécurité et la stabilité de l'Ouzbékistan souverain.

    "L'Ouzbékistan n'a pas jamais examiné d'autres perspectives de la présence du contingent américain sur son territoire", résume le document.

    Les États-Unis "n'ont pratiquement jamais payé les frais supplémentaires subis par l'Ouzbékistan concernant la protection de l'aérodrome de Khanabad, la mise en place et l'exploitation d'une infrastructure nécessaire et la restauration de l'environnement et les inconvénients causés à la population.

    "Ces réflexions de principe devraient être à la base des pourparlers sur les perspectives de la présence du contingent américain sur l'aérodrome de Khanabad", résume le communiqué.

    La base militaire américaine de Khanabad, située à 500 km au sud de Tachkent et à 200 km au nord de la frontière afghane, abrite depuis octobre 2001 plus de 1 500 soldats américains. Les États-Unis ont loué la base pour un délai maximal de 20 ans. Les Américains y ont déjà renouvelé la piste de décollage et d'atterrissage et ont construit des infrastructures supplémentaires. Encore un aérodrome supplémentaire est utilisé par les Américains à Kokaïty. À Termez, ville ouzbek frontalière de l'Afghanistan sur l'Amou-Daria se trouve également une base aérienne allemande par laquelle passent les cargaisons militaires pour les besoins de la coalition ainsi que les frets humanitaires.

    Lire aussi:

    L’Ouzbékistan s’ouvre... enfin!
    Djihadistan : voyage en terre de radicalisation
    Moscou appelle la chaîne CBS à renoncer à ses «documents paranoïaques»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik