Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les sénateurs américains émettent des revendications à l'égard de la Russie

    International
    URL courte
    0 0 0

    WASHINGTON, 21 juillet. De notre correspondant Arkadi Orlov. Le Sénat des Etats-Unis a adopté mercredi par 98 voix contre une le projet de loi budgétaire concernant le financement des opérations étrangères en 2006. Le texte en question exige de la Russie qu'elle garantisse l'accès des organisations internationales non-gouvernementales aux réfugiés en Tchétchénie et mette un terme à la coopération avec l'Iran dans les domaines nucléaire et balistique. Les sénateurs ont fait figurer dans le document une dépense de 5 millions de dollars "pour l'aide humanitaire, le règlement des conflits et les travaux de relèvement en Tchétchénie, en Ingouchie et dans d'autres endroits du Caucase du Nord".

    Ces revendications sont énoncées dans le projet de loi à la division "concours aux Etats indépendants de l'ancienne Union soviétique".

    D'après le texte, 60 pour cent des fonds octroyés à ces fins et destinés au gouvernement russe seront gelés tant que le président des Etats-Unis n'aura pas garanti par écrit au comité des assignations que le gouvernement russe a observé plusieurs exigences: cessation de l'assistance technique russe à l'Iran dans le domaine du nucléaire civil et militaire ainsi que dans le secteur balistique; libre accès pour les organisations non gouvernementales internationales accordant une aide humanitaire aux réfugiés et aux personnes déplacées en Tchétchénie.

    Les restrictions introduites dans le texte du projet de loi ne s'étendent pas à l'assistance de la Russie dans le domaine de la non-prolifération, lit-on dans le projet de loi budgétaire.

    Ces exigences sont une réitération exacte de celles qui figuraient dans le texte de la loi sur le financement des opérations étrangères pour 2005, que le Congrès américain avait adopté l'année dernière.

    L'administration des Etats-Unis accuse l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire et estime que le réacteur nucléaire construit à Bushehr - il est pratiquement achevé - avec l'assistance technique de la Russie pourrait aider l'Etat théocratique à accéder à l'arme nucléaire.

    Lire aussi:

    L’homosexuel tchétchène s’excuse et se dit victime de la presse occidentale
    Les «patrouilleurs de la charia» tchétchènes terrorisent l’Europe
    Riposte russe aux sanctions avant «le dernier mot» de Trump. Le Kremlin s’explique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik