Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Iran pourrait dès aujourd'hui notifier à l'AIEA la reprise des travaux au centre nucléaire d'Ispahan

    International
    URL courte
    0 10

    TEHERAN, 1 août. /De notre correspondant Nikolaï Terekhov/. L'Iran pourrait dès lundi notifier au directeur général de l'AIEA Mohamed El Baradei son intention de renouveler les travaux au centre nucléaire d'Ispahan.

    Pour créer un climat de confiance aux négociations avec la "troïka européenne" (Grande-Bretagne, France, Allemagne) l'Iran avait suspendu de plein gré l'activité du centre nucléaire d'Ispahan qui effectuait des opérations d'enrichissement d'uranium.

    La levée de l'interdiction sur la reprise des travaux du centre sera opérée dans le respect du droit international et du Traité de non-prolifération nucléaire en présence d'inspecteurs de l'AIEA, assurent des responsables officiels iraniens.

    De l'avis des experts locaux, la remise en activité du site d'Ispahan sera considérée par la "troïka européenne" comme l'abandon du moratoire interdisant l'enrichissement d'uranium, ce qui risque de déclencher une procédure de communication du "dossier nucléaire" de la République Islamique au Conseil de sécurité de l'ONU.

    Les représentants de l'Union européenne déclarent qu'ils ont l'intention de présenter leur projet de règlement du problème nucléaire iranien dans une semaine et non pas le 1er août comme le demandaient les Iraniens.

    Téhéran, à son tour, a déclaré à maintes reprises qu'il reprendrait les travaux à Ispahan, tout en continuant les négociations avec l'Union européenne sans pour autant commencer, en attendant, à mettre en activité le site nucléaire de Natanz où sont installées des centrifuges destinées à l'enrichissement d'uranium.

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    L'Iran respecte ses engagements nucléaires, selon l’AIEA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik