Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pas d'illusions à Tokyo sur un règlement rapide du litige territorial avec la Russie (MAE Japon)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    TOKYO, 31 octobre - Andrei Fessioun, RIA Novosti. Le nouveau ministre des Affaires étrangères du Japon Taro Aso ne nourrit pas d'illusions à propos du règlement rapide du problème territorial avec la Russie.

    "Voici 60 ans que durent les pourparlers sur le règlement le plus rapide possible du problème territorial entre le Japon et la Russie et la conclusion d'un traité de paix, on ne peut donc pas s'attendre à ce que le problème soit réglé d'emblée", a déclaré lundi le ministre japonais des AE au cours d'une conférence de presse à la chancellerie du premier ministre japonais.

    Taro Aso a été nommé lundi au poste de ministre des Affaires étrangères du Japon en remplacement de Nobutaki Machimura.

    "Un travail difficile et sérieux nous attend", a-t-il dit.

    Parmi les problèmes internationaux prioritaires pour le Japon, le ministre a cité le renforcement des rapports avec les Etats-Unis, le règlement du problème nord-coréen, le renforcement du rôle du Japon à l'ONU et l'amélioration des rapports commerciaux avec les pays asiatiques.

    Le nouveau ministre japonais des Affaires étrangères a terminé en 1963 la faculté d'économie politique de l'Université de Gakushuin, il a également fait ses études aux Universités de Stanford et de Londres.

    En 1976, Taro Aso a participé aux Jeux olympiques de Montréal au sein de l'équipe japonaise de tir.

    En octobre 1979, il a été élu député de la chambre basse du parlement et réélu huit fois. Taro Aso a été ministre de l'Intérieur et ministre des Communications du Japon.

    Taro Aso est connu pour ses déclarations patriotiques. Ainsi, il a déclaré le 15 octobre dernier: "Le Japon est une nation unie, une civilisation unie, avec une langue, une culture exceptionnelles".

    Lire aussi:

    Le vice-Premier ministre japonais admet la justesse des motifs d'Hitler
    Le gouvernement japonais démissionne en plénière avant un remaniement crucial
    Le Japon ne compte plus sur les USA et commence à s'armer
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik