Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Tbilissi exploite la situation autour de l'Ossétie du Sud dans l'espoir d'une aide financière US (Medoïev)

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 31 octobre - Andreï Malychkine, RIA Novosti. La Géorgie exploite la situation autour de l'Ossétie du Sud pour obtenir une nouvelle tranche financière de la part des Etats-Unis, a estimé lundi dans une interview à RIA Novosti Dimitri Medoïev, représentant plénipotentiaire à Moscou du Président de l'Ossétie du Sud.

    Le nouveau plan de règlement que le Premier ministre de la Géorgie, Zourab Nogaïdeli, a présenté le 27 octobre dernier à la session de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Vienne et dont Tbilissi fait très énergiquement la promotion à l'heure actuelle, a sans doute été élaboré dans les couloirs de certaines structures en Occident, et plus précisément aux Etats-Unis, et n'a rien de géorgien en soi", a indiqué Dimitri Medoïev.

    Dans ce plan de règlement, on retrouve notamment une "description très détaillée des actes que doivent réaliser le Premier ministre de la Géorgie, Zourab Nogaïdeli, et le ministère géorgien des Affaires étrangères, ainsi qu'une description des démarches que la Russie et l'Ossétie du Sud (république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie) doivent effectuer sous la poussée de Tbilissi", a fait remarquer le représentant du Président sud-ossète.

    "Autrement dit, les Géorgiens ne font que remplir une commande ordinaire émanant des Etats-Unis. Il est, par exemple, stipulé dans ce plan que, fin octobre, Nogaïdeli devra familiariser la population de l'Ossétie du Sud avec ledit plan, et voilà qu'à présent, cette consigne est en cours de réalisation", a ajouté Dimitri Medoïev.

    "On a, par conséquent, tout lieu de considérer les initiatives géorgiennes comme le moyen d'obtenir une nouvelle tranche financière, en exploitant la situation compliquée du conflit", a affirmé le représentant sud-ossète.

    "Il est parfaitement évident que l'un des objectifs de la Géorgie est d'obtenir une aide financière de la part des Etats-Unis. Sous Chevardnadzé, la Géorgie avait déjà touché de telles tranches dépensées par la suite on ne sait où. Tbilissi voudrait sans doute aujourd'hui recevoir de l'argent, en exploitant le problème ardu du règlement de son conflit avec l'Ossétie du Sud", a noté Dimitri Medoïev.

    Il a qualifié de "parfaite absurdité" les initiatives de la Géorgie en vue d'internationaliser le règlement du conflit, en y associant notamment les Etats-Unis et "remplaçant les soldats de la paix russes par des "casques bleus".

    "Le monde entier est au courant de la réussite des missions de maintien de la paix américaines dans les Balkans et en Irak, et imposer les Etats-Unis à titre de force de maintien de la paix est pour le moins étrange", a ajouté le représentant plénipotentiaire du Président sud-ossète.

    Et d'ajouter que "l'Ossétie du Sud intervient toujours en faveur du plan de règlement à trois étapes qui comporte notamment le rétablissement d'une confiance réciproque entre les parties au conflit, la réhabilitation économique de la zone du conflit et seulement après un examen éventuel des problèmes politiques".

    "C'est la chose la plus raisonnable que l'on puisse proposer à présent", a souligné en conclusion Dimitri Medoïev.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Moscou sur le conflit en Ossétie du Sud: la Russie toujours prête à défendre ses citoyens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik