Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le CS de l'ONU a prolongé de six mois le mandat de la MONUG dans la zone du conflit abkhazo-géorgien

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    NEW YORK, 31 janvier - Andreï Lochtchiline, RIA Novosti. Le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies a prolongé mardi d'encore six mois - jusqu'au 31 juillet 2006 - le mandat de la mission d'observation dans la zone du conflit abkhazo-géorgien.

    (L'Abkhazie est une république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie.)

    Dans une résolution adoptée à l'unanimité, le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé les conclusions contenues dans le rapport du secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, sur la nécessité de proroger le mandat de la Mission d'observation des Nations Unies en Géorgie (MONUG).

    "Je suis toujours convaincu de l'extrême importance de la présence de la MONUG pour le maintien de la stabilité dans les endroits de la progression du processus de paix selon les axes prioritaires et pour la contribution finalement au règlement global négocié du conflit", a souligné le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies.

    Le secrétaire général de l'ONU constate notamment avec satisfaction dans son rapport que, depuis ces derniers mois, Tbilissi et Soukhoumi avaient procédé à un échange de vues sur leurs projets de document conjoints sur la non-reprise des hostilités et le retour sécurisé des réfugiés vers leurs foyers.

    Kofi Annan espère que ce processus sera achevé par une rencontre abkhazo-géorgienne "au plus haut niveau". "Les deux parties au conflit doivent s'abstenir des faits et gestes qui puissent compromettre des possibilités qui s'offrent dans ce processus de paix", a souligné tout particulièrement le secrétaire général de l'ONU.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Donetsk révèle pourquoi Kiev a besoin des forces de maintien de la paix dans le Donbass
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik