Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Incident en Ossétie du Sud: le commandant de la force de paix parle de "provocation"

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    TBILISSI, 1-er février - Marina Kvaratskhelia, RIA Novosti. Le commandant de la force collective de paix, Marat Koulakhmetov, a qualifié de "provocation" le dernier incident survenu dans la région de Tskhinvali (Ossétie du Sud).

    "Si ces incidents se répètent dans la région de Tskhinvali, le commandement du contingent militaire russe cantonné dans la zone du conflit prendra les mesures les plus énergiques pouvant aller jusqu'à l'usage des armes", a déclaré à RIA Novosti Marat Koulakhmedov.

    Selon les informations diffusées précédemment, la nuit dernière, dans la zone du conflit osséto-géorgien, la police géorgienne a arrêté un camion de la force de paix russe qui venait d'entrer en collision avec la voiture d'un habitant du village géorgien de Tkviavi. Aucune victime n'a été signalée, selon la police.

    Le chef du service de presse de la police régionale, Eteri Sadagachvili, a déclaré à RIA Novosti que "lorsque la police géorgienne a tenté d'emmener le camion pour enquête à Gori, dans le commissariat régional, huit engins blindés sont apparus sur les lieux de l'incident".

    "Les tensions se sont dissipées après l'intervention du gouverneur régional, Mikhaïl Kareli. Le camion a été amené à Gori et les VBTT russes ont été évacués de Tkviavi", a dit Eteri Sadagachvili. Le camion restera à Gori jusqu'à la fin de l'enquête sur l'incident.

    Marat Koulakhmetov a qualifié l'incident survenu le 31 janvier près de Tkviavi de "provocation montée par la partie géorgienne".

    "C'était une provocation pure et simple. La partie géorgienne a violé l'accord et déployé des forces supplémentaires dans la zone du conflit, notamment la 3e brigade d'infanterie de Gori. D'autre part, la partie géorgienne affichait visiblement le désir de voir les soldats russes faire usage de leurs armes", a-t-il dit.

    Le commandant a souligné que l'indicent a été provoqué dans une localité populeuse et en présence de journalistes des télévisions géorgiennes.

    "J'ai déjà préparé des rapports pour les coprésidents de la Commission de contrôle mixte pour le règlement osséto-géorgien. Cet incident doit être élucidé et une conclusion impartiale doit être tirée", a dit Marat Koulakhmetov.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Saakachvili entre en Pologne avec son passeport ukrainien, pourtant annulé par Kiev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik