Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ossétie du Sud : le parlement géorgien examine l'action des soldats de la paix russes

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    TBILISSI, 6 février - Marina Kvaratskhelia, RIA Novosti. Le parlement géorgien débute lundi l'examen du problème de la présence des forces de paix russes dans la région de Tskhinvali.

    Au cours d'une réunion présidée par Nino Bourdjanadze, présidente du parlement, les dirigeants des groupes et des commissions se prononceront sur l'action des forces de paix dans le conflit osséto-géorgien. Comme l'a annoncé lundi à RIA Novosti le service de presse du parlement géorgien, le premier ministre Zourab Nogaïdeli a été invité à la réunion.

    Le parlement géorgien souligne que si l'activité des forces de paix russes dans la région de Tskhinvali devait être qualifiée d'insatisfaisante, il demandera au gouvernement d'amorcer une procédure de dénonciation de l'accord de Dagomys de 1992, selon laquelle la Géorgie pourrait priver les forces de paix russes de leur mandat et exiger leur retrait.

    "En cas de refus des forces de paix russes de se retirer, les forces armées géorgiennes se tiendront prêtes à agir en conséquence", a déclaré aux journalistes Guivi Targamadze, président de la commission parlementaire pour la défense et la sécurité.

    Réuni en session plénière la semaine prochaine, le parlement géorgien abordera la mise en �uvre de la résolution adoptée le 11 octobre 2005 "Sur les opérations de paix et la situation dans les zones de conflits en Géorgie". Le document indique une période concrète durant laquelle les forces de paix russes doivent montrer leur capacité à respecter les accords intervenus entre les parties engagées dans le conflit.

    La résolution précise que, "si la Russie ne prend pas de mesures concrètes en vue d'enregistrer des progrès réels dans la mise en �uvre du mandat des forces de paix, le parlement exigera le 15 février 2006 que le gouvernement géorgien lance la procédure de retrait des soldats de la paix russes de la région de Tskhinvali".

    L'activité des Forces mixtes de maintien de la paix dans la région de Tskhinvali est réglementée par l'accord signé par les présidents géorgien et russe le 24 juin 1992 à Dagomys. La zone de responsabilité de ces forces s'applique à un territoire de 100 km sur 50. Les forces comportent quatre bataillons de 500 hommes chacun: géorgien, russe, nord-ossète et sud-ossète. Le commandement est assuré par la partie russe.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Moscou sur le conflit en Ossétie du Sud: la Russie toujours prête à défendre ses citoyens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik