Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Tbilissi a analysé un éventuel retrait des soldats de la paix russes de la zone du conflit osséto-géorgien

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    TBILISSI, 7 février - RIA Novosti. Le ministère géorgien des Affaires étrangère, ainsi que les autres ministères et administrations du pays ont analysé la situation, compte tenu de toutes les conséquences éventuelles du retrait des soldats de la paix russes de la zone du conflit en Ossétie du Sud.

    Sur la base de cette analyse, un rapport a été soumis au premier ministre de la Géorgie, document qui renferme des évaluations et des recommandations appropriées, a déclaré mardi dans une interview à RIA Novosti le chef adjoint de la diplomatie géorgienne, Valeri Tchetchelachvili.

    Depuis ces trois derniers mois, les forces de maintien de la paix se trouvant dans la zone du conflit "n'ont fait rien qui permette d'évaluer positivement leur action", a affirmé le vice-ministre des Affaires étrangères de la Géorgie.

    "Le retrait des soldats de la paix russes, si le parlement géorgien prend finalement une telle décision, n'achèvera pas le processus de règlement", a indiqué Valeri Tchetchelachvili.

    "Le processus de règlement devra se poursuivre, et la partie géorgienne fera qui ce qui en dépend pour que, sur la base du plan de paix avancé par la Géorgie, plan qui, comme il s'avère, est appuyé par le ministère russe des Affaires étrangères (MID), on puisse trouver une solution dans le cadre du règlement du conflit en question", a poursuivi le vice-ministre géorgien des Affaires étrangères.

    Valeri Tchetchelachvili vient de participer à des consultations diplomatiques avec le représentant du ministère russe des Affaires étrangères, Andreï Keline. Ces consultations russo-géorgiennes se sont achevées aujourd'hui.

    Le diplomate russe s'est dit satisfait par le fait que le MID avait exprimé son appui au plan de paix avancé par Tbilissi pour régler le conflit en Ossétie du Sud. "J'espère que cet appui exprimé par le ministère russe des Affaires étrangères trouvera son expression dans la prise de position de Moscou au cours du travail du Commission de contrôle mixte (CCM), ainsi que dans le format du travail des organisations internationales, et avant tout de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)", a noté le chef adjoint de la diplomatie géorgienne.

    Valeri Tchetchelachvili a réaffirmé une fois de plus que la Géorgie envisageait le règlement de ce conflit par des moyens exclusivement pacifiques.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Moscou sur le conflit en Ossétie du Sud: la Russie toujours prête à défendre ses citoyens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik