Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nino Bourdjanadzé propose à Edouard Kokoïty une rencontre avec le premier ministre géorgien

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    TBILISSI, 8 février - RIA Novosti. La présidente du parlement de la Géorgie, Mme Nino Bourdjanadzé, a proposé à Edouard Kokoïty, leader de l'Ossétie du Sud (république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie), une rencontre avec le premier ministre géorgien.

    Nino Bourdjanadzé l'a déclaré mercredi aux journalistes à Tbilissi avant de prendre l'avion pour Kiev où elle va participer à une rencontre de l'Assemblée interparlementaire de la Communauté des Etats indépendants (CEI).

    "Le premier ministre de la Géorgie s'est plus d'une fois déclaré prêt à rencontrer le chef des autorités de Tskhinvali, et cette possibilité existe encore. Aussi, Edouard Kokoïty ne doit-il pas ambitionner une rencontre avec le président géorgien, Mikhaïl Saakachvili, mais profite de l'occasion encore existante (de se rencontrer avec le premier ministre)", a déclara Nino Bourdjanadzé, dont les propos sont cités par l'agence "News-Georgia".

    Auparavant, mercredi, le ministre d'Etat de la Géorgie pour le règlement des conflits, Gueorgui Khaïndrava, a déclaré, lui aussi, devant les journalistes qu'une rencontre du président géorgien, Mikhaïl Saakachvili, avec Edouard Kokoïty ne figurait pas à l'ordre du jour.

    Dans le même temps, a noté Gueorgui Khaïndrava, "Edouard Kokoïty a déjà refusé par quatre fois une rencontre avec le premier ministre de la Géorgie, Zourab Nogaïdeli, c'est pourquoi cette question n'est sans doute pas plus d'actualité".

    Mardi dernier, au cours d'une conférence de presse à Moscou, Edouard Kokoïty a déclaré être prêt à rencontrer le président géorgien, Mikhaïl Saakachvili.

    "Je réaffirme mon intention de rencontrer le président géorgien, Mikhaïl Saakachvili, pour discuter du non-usage de la force. Malgré les menaces émanant de Tbilissi, je tiens à m'adresser à la direction géorgienne, tant qu'il n'est pas trop tard, pour proclamer l'année 2006 - année de paix et de stabilité (dans la région)", a dit Edouard Kokoïty.

    Et de préciser qu'il est prêt à rencontrer le président géorgien, Mikhaïl Saakachvili, n'importe où sauf Tbilissi.

    Au cours d'un entretien avec des journalistes mercredi, le ministre d'Etat de la Géorgie pour le règlement des conflits, Gueorgui Khaïndrava, a qualifié d'"absurdes" les déclarations des représentants de l'Ossétie du Sud selon lesquelles la Géorgie se préparerait à attaquer Tskhinvali.

    "On entend ce genre de déclarations depuis déjà plusieurs années. Tbilissi s'en tient à la mise en �uvre par étapes du plan de règlement du conflit, approuvé par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et coïncidant à 75% avec l'initiative de règlement proposée par Edouard Kokoïty", a fait remarquer le ministre d'Etat de la Géorgie pour le règlement des conflits, Gueorgui Khaïndrava.

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Ex-Présidente du Parlement géorgien: Saakachvili a déclenché le conflit en Ossétie du Sud
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik