Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le statut du Kosovo devra arranger Belgrade et Pristina et répondre aux normes du droit international (MID)

    International
    URL courte
    0 301
    MOSCOU, 15 février - RIA Novosti. Le futur statut du Kosovo doit arranger aussi bien Belgrade que Pristina, tout en répondant au normes du droit international, a déclaré le délégué permanent de la Fédération de Russie auprès de l'Organisation des Nations Unies, Andreï Denissov.

    On estime à Moscou que plusieurs variantes pourraient être proposées pour le futur statut du Kosovo, a indiqué Andreï Denissov, en intervenant à New York au cours de la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Kosovo.

    "Nous estimons qu'il existe plusieurs variantes du futur statut de la province. Les parties doivent s'entendre elles-mêmes sur le futur statut du Kosovo au cours des négociations directes avec une médiation internationale en la personne du représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU - Martti Ahtisaari - et ce, sans qu'aucune décision leur soit imposée", a noté le diplomate russe.

    Et de souligner qu'une telle entente doit également arranger aussi bien Belgrade que Pristina, tout en répondant aux normes du droit international et à la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies pour être par la suite consacrée dans une nouvelle résolution du CS.

    "La définition du futur statut de la province doit se faire par étapes. Il convient d'y parvenir à des ententes sur des aspects concrets du processus de définition du statut avant d'engager la discussion sur le future statut lui-même", a poursuivi le délégué permanent russe auprès des Nations Unies.

    En procédant par étapes à la définition du futur statut du Kosovo, on formera une atmosphère propice à l'ultérieur consensus entre les parties sur la formule du statut, a souligné Andreï Denissov.

    Lire aussi:

    «La division du Kosovo provoquera une réaction en chaîne»
    Crimée, Kosovo: le Président tchèque dénonce le «double standard»
    Le Kosovo, premier «exportateur» de terroristes européens au Moyen-Orient
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik