Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La présidente lettone demande à l'OTAN de coopérer davantage avec l'Ukraine et la Géorgie

    International
    URL courte
    0 01

    Intervenant au Capitole, la présidente lettone, Vaira Vike-Freiberga, a exhorté les pays membres de l'OTAN à élargir leur coopération avec l'Ukraine et la Géorgie.

    WASHINGTON, 8 juin - RIA Novosti. Intervenant au Capitole, la présidente lettone, Vaira Vike-Freiberga, a exhorté les pays membres de l'OTAN à élargir leur coopération avec l'Ukraine et la Géorgie.

    "La Lettonie soutient l'Ukraine et la Géorgie dans leur politique de rapprochement avec l'OTAN", a déclaré Vaira Vike-Freiberga en invitant les pays membres de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord "à élaborer en vue du sommet de Riga des formes concrètes et élargies de coopération avec ces deux pays".

    La présidente lettone a souligné que la Lettonie "est prête à développer des liens amicaux, pragmatiques, tournés vers l'avenir avec la Russie qui est également un voisin important de l'Union européenne et de l'OTAN.

    Après avoir rappelé que la Lettonie et la Russie avaient une frontière commune et aussi une histoire commune compliquée", Vaira Vike-Freiberga a annoncé aux sénateurs et congressmen américains que la victoire dans la seconde Guerre mondiale "a apporté la liberté à une moitié de l'Europe mais pas à l'autre" restée "sous la tyrannie stalinienne et le joug du communisme totalitaire".

    La présidente de la Lettonie avait pris la parole au Capitole mercredi devant une réunion conjointe des deux chambres du Congrès, placée sous la coprésidence du speaker de la chambre des représentants, Denis Hastert, et du vice-président des Etats-Unis et président constitutionnel du sénat, Richard Cheney.

    Lire aussi:

    En cas de guerre, la Lettonie suggère à sa population de se défendre toute seule
    Arrestation du rédacteur en chef de Sputnik en Lettonie: une «tentative d’intimidation»
    L'Otan muscle sa présence en Lettonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik