Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Douma dénonce l'hostilité du parlement géorgien

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 18 juillet - RIA Novosti. Le vice-président de la Douma (chambre basse du parlement russe), Vladimir Pekhtine, a qualifié mardi d'hostile la décision du parlement géorgien exigeant le retrait des contingents russes des républiques séparatistes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.

    "J'ai rencontré en mars dernier une délégation du parlement géorgien conduite par le vice-président Mikhaïl Matchavariani, et les responsables géorgiens nous ont assurés que la Géorgie n'était pas un pays hostile à la Russie. Mais les derniers événements prouvent le contraire et ne favorisent pas le règlement des conflits", a-t-il déclaré.

    La décision adoptée mardi par le parlement géorgien recommandant au gouvernement de lancer immédiatement la procédure d'évacuation des troupes russes stationnées en Abkhazie et en Ossétie du Sud vise à aggraver les tensions dans ces régions, a estimé M. Pekhtine.

    Les soldats russes "continueront à s'acquitter de leur mission" dans le cadre de leur mandat entériné par les deux parties au conflit et "ne pourront être évacués que par la décision des deux parties", a-t-il dit.

    Les républiques séparatistes d'Abkhazie (nord-ouest), d'Adjarie (sud-ouest) et d'Ossétie du Sud (nord) ont proclamé leur indépendance après la chute de l'URSS, mais seule l'Adjarie est rentrée dans le giron géorgien. Des affrontements meurtriers qui ont opposé Abkhazes et Ossètes à la Géorgie à partir de 1992 n'ont cessé qu'après l'intervention d'une force internationale de maintien de la paix. Élu en 2004, le président Mikhaïl Saakachvili a promis de rétablir l'autorité de Tbilissi sur les régions séparatistes.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik