Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les directions politique et militaire du Hezbollah n'ont pas souffert des attaques israéliennes contre le Liban (Nasrallah)

    International
    URL courte
    0 10
    DAMAS, 28 août - RIA Novosti. Les directions politique et militaire du Hezbollah n'ont pas souffert au cours des attaques israéliennes contre le Liban, a déclaré le leader du mouvement chiite, Hassan Nasrallah, interrogé par une chaîne de la télévision libanaise.

    "La structure du Hezbollah est répartie en trois niveaux. Au premier et au deuxième il y a la direction supérieure du parti et aucun de ses membres n'a souffert pendant les opérations militaires", a-t-il dit.

    Selon Hassan Nasrallah, le mouvement a subi des pertes seulement au troisième niveau, dans les rangs de ceux qui ont directement participé aux opérations contre les troupes israéliennes. Parmi les tués il y a l'officier responsable de la conduite des combats dans le secteur de Bint Jbeil ainsi que cinq commandants de village.

    Hassan Nasrallah a souligné que dès le début le mouvement était prêt à une lutte prolongée, qu'il s'attendait à un blocus aérien et maritime du pays, et que pour cette raison Israël n'a même pas réussi à détruire un tiers de son potentiel militaire.

    Le leader du Hezbollah a relevé que ce qui s'était produit au mois de juillet a permis de prévenir une grande catastrophe pour le Liban, qui était programmée pour octobre.

    "Israël se préparait à attaquer inopinément le Liban au début du mois d'octobre, mais il a saisi l'enlèvement des deux soldats en juillet afin de s'en servir de prétexte pour déclencher la guerre, mais le facteur surprise ne pouvait plus jouer, ce qui a finalement été profitable au Liban car autrement Israël serait parvenu à son dessein, à savoir occuper le Liban sud dans sa totalité et détruire le pays", a dit Hassan Nasrallah en ajoutant que les opérations pourtant de plus grandes envergures lancées antérieurement par le Hezbollah contre les troupes israéliennes n'avaient jamais déclenché une force destructive aussi grande.

    "Maintenant tout gouvernement israélien y regardera à deux fois avant de déclencher une guerre contre le Liban", a fait remarquer le leader du mouvement chiite. A son avis la situation présente en Israël confirme que pour le moment la guerre ne connaîtra pas de seconde étape. Néanmoins, Hassan Nasrallah a souligné que le Hezbollah se réservait le droit d'attaquer, au moment qu'il jugera opportun, les soldats israéliens se trouvant en territoire libanais.

    Lire aussi:

    Israël derrière l'explosion de la voiture d'un chef du Hamas, selon Nasrallah
    Hezbollah: l’Arabie saoudite a demandé à Israël d’attaquer le Liban
    Le Hezbollah dit avoir presque vaincu Daech dans l'ouest de la Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik