Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Donald Rumsfeld doute que le système américain DAM puisse intercepter des missiles nord-coréens

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, a émis des doutes quant à la capacité du système américain de défense antimissile (DAM) d'intercepter, si cela s'avérait nécessaire, des missiles balistiques nord-coréens.

    WASHINGTON, 28 août - RIA Novosti. Le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, a émis des doutes quant à la capacité du système américain de défense antimissile (DAM) d'intercepter, si cela s'avérait nécessaire, des missiles balistiques nord-coréens.

    Selon les médias américains, au cours d'un point de presse tenu à Fort Greely, en Alaska, où sont ensilés dix missiles de la DAM, le patron du Pentagone a fait remarquer qu'il ne serait pas pleinement sûr de ce système tant que des tests plus complexes et plus proches du combat réel n'auront pas été effectués.

    "Il faut une démonstration globale des potentialités du bouclier antimissile, au cours de laquelle le système dans son intégralité sera testé. Nous pourrons alors voir s'il est ou non capable de détruire des ogives en vol", a dit Donald Rumsfeld.

    Le patron du Pentagone a également relevé qu'actuellement la Corée du Nord ne constituait pas une menace militaire directe pour la République de Corée. Néanmoins il estime que Pyongyang présente un danger en tant que pays fournissant des armes à des pays tiers et peut-être même aussi à des terroristes.

    "Je pense que sur le court terme la Corée du Nord présentera pour la non-prolifération un danger plus grand que pour la République de Corée", a déclaré Donald Rumsfeld.

    Lire aussi:

    L'efficacité du bouclier antimissile US ne serait que d'environ 50%
    Un général explique qui visent les intercepteurs de missiles installés en Alaska
    Trump promet de régler le problème nord-coréen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik