Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Une délégation de sénateurs américains en Ossétie du Sud

    International
    URL courte
    0 0 0
    TBILISSI, 28 août - RIA Novosti. Une délégation de sénateurs américains, conduite par le sénateur républicain John McCain, s'est rendue dimanche à Tskhinvali, capitale sud-ossète.

    Les membres de la délégation ont été reçus par le président de l'Ossétie du Sud Edouard Kokoïty, annonce l'agence News-Georgia, se référant au Comité de la presse et de l'information de la République non reconnue d'Ossétie du Sud.

    L'entretien a porté sur un large éventail de problèmes relatifs au règlement du conflit osséto-géorgien et aux perspectives des pourparlers.

    Edouard Kokoïty a exposé devant la délégation américaine la situation des rapports avec la Géorgie et évoqué les perspectives de règlement du point de vue de l'Ossétie du Sud. Il a hautement apprécié les efforts des Etats-Unis, en soulignant que ce pays a joué un rôle immense au cours des événements de 2004 en vue d'arrêter l'agression militaire (de la Géorgie)".

    Edouard Kokoïty a de nouveau confirmé l'attachement de l'Ossétie du Sud au règlement pacifique, en déclarant que "l'Ossétie du Sud a l'intention de poursuivre le dialogue dans un esprit pacifique". "Nous estimons qu'il n'y a pas d'alternative au processus de paix", a-t-il déclaré.

    Les sénateurs ont manifesté leur intérêt pour le plan de règlement pacifique du conflit, l'historique de ce dernier et la démilitarisation.

    A l'issue de la rencontre, le sénateur John McCain a accordé une brève interview aux représentants des médias. Il a notamment déclaré: "Notre dialogue était très agréable, nous apprécions hautement le rôle joué par l'OSCE dans le règlement du conflit. Nous espérons que le processus d'établissement du dialogue pacifique sera bientôt plus efficace, car il manquait de dynamisme ces dernières années. Nous voudrions que l'OSCE puisse poursuivre son activité sans entraves. Nous sommes ici en tant que représentants du congrès américain pour faire la connaissance de la Géorgie, des régions qui suscitent des problèmes, trouver les moyens de les régler".

    Lire aussi:

    «Si l'Occident avait dit stop à Saakachvili, la guerre n'aurait pas eu lieu»
    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    Damas reconnaît l'Ossétie du Sud: un «acte profondément réfléchi»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik