Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kofi Annan préconise d'impliquer la Syrie et l'Iran dans le règlement irakien

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, appuie l'idée d'impliquer la Syrie et l'Iran dans le processus de négociation en vue de stabiliser la situation en Irak, une situation qu'il a récemment qualifiée de "quasi guerre civile".

    ONU (New York), 8 décembre - RIA Novosti. Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, appuie l'idée d'impliquer la Syrie et l'Iran dans le processus de négociation en vue de stabiliser la situation en Irak, une situation qu'il a récemment qualifiée de "quasi guerre civile".

    "Au cours de mes contacts avec les gens de l'administration des Etats-Unis je leur ai demandé d'engager des pourparlers avec l'Iran et la Syrie. Dans ce problème il n'y a pas de questions simples", a dit Kofi Annan qui s'entretenait jeudi avec des journalistes à l'issue du traditionnel déjeuner avec les membres du Conseil de sécurité de l'ONU.

    Les journalistes ont voulu connaître l'avis du secrétaire général sur le rapport d'experts sur l'Irak, qui fait l'objet d'un vif débat aux Etats-Unis.

    Le rapport du Groupe d'études sur l'Irak recèle des recommandations pour sortir de la crise dans ce pays proche-oriental. Pour les signataires du document la situation en Irak se dégrade.

    "Je n'ai pas encore lu le rapport dans sa totalité. Cependant le fait que le président Bush ait demandé de préparer un rapport à même d'exposer un autre point de vue sur le problème est en soi très positif", a dit Kofi Annan.

    Le secrétaire général a indiqué qu'il connaissait personnellement les auteurs du rapport et que pour lui c'étaient des experts de premier plan.

    L'implication de l'Iran et de la Syrie dans le processus de négociation est l'une des recommandations clés du rapport qui a été remis cette semaine à la Maison-Blanche.

    Lire aussi:

    Syrie: Staffan de Mistura pourrait démissionner après les négociations de Genève
    Président irakien: «Il faut mener une enquête sur les frappes US en Irak»
    La diplomatie russe fait le point sur la relation entre Lavrov et la cigarette
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik