Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Chisinau appelle les diplomates étrangers à condamner les élections présidentielles en Transnistrie

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    CHISINAU, 8 décembre - RIA Novosti. Les élections du président de la République moldave de Transnistrie "se déroulent dans un climat qui n'a rien de démocratique et leurs résultats ne sauraient être reconnus", peut-on lire dans une note du ministère moldave des Affaires étrangères et de l'Intégration européenne.

    Le document adressé aux ambassades étrangères à Chisinau est parvenu vendredi à RIA Novosti.

    "Ces actes contreproductifs confirment le refus des autorités de Tiraspol de suivre la voie du règlement politique du conflit transnistrien dans le cadre de négociations et se répercutent négativement sur la population de la région", estime-t-on au ministère moldave des Affaires étrangères et de l'Intégration européenne.

    Le ministère a appelé les missions diplomatiques accréditées en Moldavie à s'abstenir de pratiquer le monitorage des élections transnistriennes et à les condamner.

    Le scrutin présidentiel du 10 décembre sera le quatrième de l'histoire de la république autoproclamée. 263 bureaux de vote ont déjà été créés, 394 000 personnes sont inscrites sur les listes de vote. Le scrutin par anticipation a déjà commencé.

    Outre le président sortant Igor Smirnov, la Commission électorale centrale avait enregistré comme candidats à la présidence le député Petr Tomaïly, l'éditeur d'un hebdomadaire d'opposition, Andreï Safonov, et la rédactrice d'un journal communiste, Nadejda Bondarenko.

    La Transnistrie, zone la plus industrialisée de l'ancienne République soviétique de Moldavie et peuplée aux deux tiers par des Slaves, a proclamé son indépendance envers Chisinau en 1992, après la dislocation de l'URSS et à l'issue de plusieurs mois de combats contre les forces moldaves pro-roumaines. Depuis, Tiraspol refuse de reconnaître la souveraineté moldave sur son territoire et applique une politique indépendante, renforcée après le référendum sur l'indépendance de septembre 2006, très largement remporté par les partisans du rapprochement avec la Russie.

    Lire aussi:

    Cinq diplomates russes déclarés personae non gratae en Moldavie
    Relations Russie-Moldavie: Dodon promet d’empêcher une détérioration
    La Russie expulse cinq diplomates moldaves en réponse aux actions similaires de Chisinau
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik