Ecoutez Radio Sputnik
    International

    On veut banaliser l'OSCE et en faire un instrument au service d'un groupe de pays (Poutine)

    International
    URL courte
    Conférence de Munich sur la sécurité 2007 (21)
    0 76 0 0

    Intervenant samedi à Munich devant la Conférence sur la sécurité, Vladimir Poutine a vivement critiqué l'activité de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

    MUNICH, 10 février - RIA Novosti. Intervenant samedi à Munich devant la Conférence sur la sécurité, Vladimir Poutine a vivement critiqué l'activité de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

    "On tente de banaliser l'OSCE pour en faire un instrument au service d'un groupe de pays au détriment d'un autre", a déclaré le président russe.

    "Telle est la tâche poursuivie par l'appareil bureaucratique de l'OSCE, qui n'a absolument aucun lien avec les pays fondateurs, par ce que l'on appelle les organisations non-gouvernementales, formellement indépendantes mais en réalité financées et, par conséquent, contrôlées", a souligné le chef de l'Etat russe.

    Il a rappelé que conformément à l'Acte fondateur, dans le domaine humanitaire l'OSCE est appelée à aider les pays membres de l'organisation, sur leur demande, à faire respecter les normes internationales en matière de droits de l'homme.

    "C'est là une mission importante, et nous la soutenons. Mais cela ne saurait impliquer une ingérence dans les affaires intérieures. Surtout quand elle consiste à imposer à ces Etats une manière de vivre et de se développer, a souligné Vladimir Poutine en ajoutant qu'il est évident que cette immixtion ne contribue en rien à la formation d'Etats vraiment démocratiques. Au contraire, cela les plonge dans l'instabilité économique et politique".

    "Nous voulons croire que l'OSCE reviendra à ses objectifs initiaux et bâtira ses rapports avec les Etats souverains sur la base du respect, de la confiance et de la transparence", a dit le président russe en conclusion.

    L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe regroupe 56 Etats d'Europe, d'Asie centrale et d'Amérique du Nord. Initialement elle s'appelait Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe. Le 1er janvier 1995, elle a été rebaptisée Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

    Dossier:
    Conférence de Munich sur la sécurité 2007 (21)

    Lire aussi:

    Moscou propose à ses partenaires de «réviser les cartes» militaires en Europe
    Explosion d’une voiture de l’OSCE: les USA appellent la Russie à utiliser son influence
    Donbass: un membre de l'OSCE tué dans l'explosion de son véhicule
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik