Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Géorgie appelle le Conseil de sécurité à condamner les législatives abkhazes

    International
    URL courte
    Elections parlementaires en Abkhazie (8)
    0 3 0 0
    ONU, 5 mars - RIA Novosti. La Géorgie a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU et la communauté internationale à condamner les récentes élections locales et parlementaires en Abkhazie qui sont, selon Tbilissi, illégitimes et sapent la stabilité régionale.

    "Je crois que la résolution du Conseil de sécurité sur la situation en Géorgie et dont l'adoption est attendue à la mi-avril condamnera objectivement ce scrutin illégitime", a déclaré le vice-ambassadeur géorgien à l'ONU Irakli Tchikovani.

    Les élections qui se sont déroulées le 11 février et le 4 mars ont été menées au mépris de la législation nationale et internationale, avec de multiples violations et sans le soutien de la majorité des électeurs, a affirmé le diplomate géorgien.

    "La Géorgie estime que ces élections illégitimes menacent le processus de paix. A priori, leurs résultats sont annulés (par Tbilissi) et ne sont pas reconnus", a-t-il précisé.

    Officiellement, l'Union européenne a déjà annoncé son refus de reconnaître les élections parlementaires de dimanche 4 mars dans la République d'Abkhazie, de même que les élections locales abkhazes en février, confirmant ainsi son soutien à l'intégrité territoriale de la Géorgie dans ses frontières reconnues à l'échelle internationale.

    L'Abkhazie, ex-république autonome de la Géorgie soviétique depuis 1931, a combattu les forces géorgiennes de 1992 à 1994, au lendemain de la dissolution de l'URSS en décembre 1991. Soukhoumi ne reconnaît pas la souveraineté de Tbilissi sur son territoire et applique depuis plus de 16 ans déjà une politique visant à accéder à une indépendance reconnue par la communauté internationale.

    Dossier:
    Elections parlementaires en Abkhazie (8)

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik