Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: la Rada suprême fait appel à la communauté mondiale

    International
    URL courte
    0 0 01
    KIEV, 9 avril - RIA Novosti. La Rada suprême (parlement) a invité la communauté mondiale à envoyer des médiateurs et des observateurs pour suivre les développements de la crise politique.

    "Vu le danger que cette évolution des événements présente pour la société ukrainienne, la souveraineté et l'intégrité du pays, ainsi que pour la stabilité dans la région, nous vous demandons de prendre des mesures conformes aux valeurs démocratiques, aux principes et aux normes du droit international. A cet effet, nous vous demandons d'envoyer en Ukraine des représentants officiels de vos pays pour exercer les missions de médiateurs et d'observateurs chargés de suivre l'évolution des événements", indique le décret adopté lundi par 257 voix lors d'une séance extraordinaire du parlement.

    Le message est adressé aux chefs d'Etat, de gouvernement et de parlement des pays d'Europe et des pays garants de la sécurité de l'Ukraine, ainsi qu'aux présidents des organisations interétatiques et interparlementaires.

    Le document constate que le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a dissous le parlement "sans aucun fondement juridique". Ce faisant, "il a bafoué les normes fondamentales de la constitutionnalité, du droit et de la démocratie et a provoqué ainsi un conflit civil".

    La crise politique a éclaté en Ukraine après la défection de 11 députés du parti pro-présidentiel Notre Ukraine et du bloc de Ioulia Timochenko qui ont rejoint la coalition majoritaire regroupant le Parti des régions, le Parti socialiste et le Parti communiste. Le 2 avril, Viktor Iouchtchenko a signé un décret portant dissolution du parlement et fixant les nouvelles élections législatives au 27 mai prochain. Refusant de se soumettre au décret présidentiel, les députés de la majorité l'ont qualifié d'anticonstitutionnel. Un groupe de parlementaires a saisi la Cour constitutionnelle d'une requête en constitutionnalité du décret. La cour procédera mercredi à l'examen de la requête au fond.

    Lire aussi:

    Porochenko destitué? Du moins, il aurait «mérité d’être évincé du pouvoir 5 fois»
    Et si le décret de Trump sur l’immigration était de nouveau bloqué?
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik