Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pas "d'OPEP du gaz" mais un groupe de fixation des prix (Gazeta)

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 10 avril - RIA Novosti. La première journée du forum tenu à Qatar par les pays exportateurs de gaz a été marquée par une sensation à laquelle beaucoup s'attendaient d'ailleurs. Sur proposition de la Russie décision a été prise de créer un groupe de haut niveau chargé de la formation des prix du gaz. Une politique des prix concertée, voilà ce qui constitue le noyau de l'idée d'une "OPEP du gaz". Mais si les participants au forum ne se montrent pas tous enthousiastes quant à sa construction (l'Iran et le Venezuela sont "pour", l'Algérie, l'Egypte et le Qatar ne se hâtent pas de souscrire à cette proposition de cartellisation), peu nombreux sont ceux qui doutent de sa création sous une forme ou une autre.

    Le groupe devra se réunir au moins six fois en 2007. La Russie affirmera son rôle d'intégrateur principal dans la communauté gazière (à titre de plus gros producteur et exportateur) en 2008, lors de la tenue à Moscou du prochain forum des pays exportateurs de gaz.

    Pour l'instant il n'y a pas unanimité chez les experts pour dire que la décision de constituer un groupe de fixation des prix est un pas en direction d'une "OPEP du gaz". "La création de ce groupe ne signifie pas qu'une "OPEP du gaz" a vu le jour car sur le plan technologiquement et économique il est impossible actuellement de constituer une alliance gazière globale", estime Alexeï Gromov, de l'Institut des monopoles naturels. "Ce n'est pas encore le précurseur d'un cartel gazier. Les prix en soi présentent de l'intérêt", lui dit le président de l'Union des producteurs de gaz, Viktor Baranov, qui s'empresse d'ajouter: "Une "OPEP du gaz" sera créée, c'est évident qu'elle est nécessaire".

    Les experts se rejoignent en ceci qu'une politique de coordination pourrait aider à détacher les prix du gaz de la corbeille des prix des produits pétroliers. "Les pays producteurs et exportateurs de gaz y sont tous intéressés étant donné que le règlement de ce problème leur permettrait d'appliquer une politique des prix indépendamment de la conjoncture sur le marché mondial des prix de l'or noir", assure Alexeï Gromov.

    Une organisation des exportateurs de gaz permettrait à ces derniers de coopérer sur un pied d'égalité avec le cartel des consommateurs qu'est l'Agence énergétique internationale.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Le rôle des hydrocarbures dans la reprise économique russe
    Pour le pétrolier allemand Wintershall, le gaz russe est le plus compétitif
    «Les USA ne pourraient pas approvisionner l'UE en gaz à la place de la Russie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik