Ecoutez Radio Sputnik
    International

    ABM américain en Europe: Minsk prêt à participer à d'éventuelles mesures de rétorsion

    International
    URL courte
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)
    0 101
    MINSK, 12 avril - RIA Novosti. Le président biélorusse confirme son intention de participer aux mesures de rétorsion qui seraient prises en cas de déploiement d'éléments du système américain de défense antimissile (ABM) en Europe.

    Au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue jeudi à Minsk, répondant à la question de savoir si la Biélorussie participerait à d'éventuelles mesures asymétriques en cas de déploiement d'éléments de l'ABM américain en République tchèque et en Pologne, Alexandre Loukachenko a déclaré: "Oui, elle y participerait".

    Les Etats-Unis envisagent de déployer des éléments d'ABM dans ces pays dans le cadre de la création de leur système national de défense antimissile.

    Le président biélorusse a souligné qu'indépendamment de l'évolution de ses rapports avec la Russie, la Biélorussie n'avait pas l'intention de se démettre de sa responsabilité en matière de sécurité de l'Union Russie-Biélorussie.

    "Quels que soient nos rapports, personne ne nous a débarrassés de notre responsabilité en matière de capacité défensive de l'Union Russie-Biélorussie, notre patrie commune", a souligné le président biélorusse.

    "Si, Dieu nous en garde, quelque chose arrive, nous mourrons ici pour notre terre, mais nous ne laisserons jamais passer les chars par notre territoire en direction de Moscou", a assuré Alexandre Loukachenko.

    "Je veux que la Russie sache que nous ne nous sommes jamais comportés en traîtres, comme certains individus soudoyés essaient de le faire croire", a conclu Alexandre Loukachenko.

    Dossier:
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)

    Lire aussi:

    Loukachenko accuse les USA et l’Allemagne de financer des provocations en Biélorussie
    Un «coup de force» déjoué en Biélorussie, des dizaines d'hommes armés arrêtés
    Les «Biélorusses en colère» protestent contre l’impôt «sur les parasites»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik