Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le gouvernement ukrainien promet d'assurer le transport de gaz russe en Europe (ministre)

    International
    URL courte
    0 0 10

    Le gouvernement ukrainien assurera le transport de gaz russe en Europe, a déclaré vendredi à Kiev le ministre ukrainien du Combustible et de l'énergie Iouri Boïko au cours d'une rencontre avec le PDG de Gazprom Alexeï Miller.

    KIEV, 13 avril - RIA Novosti. Le gouvernement ukrainien assurera le transport de gaz russe en Europe, a déclaré vendredi à Kiev le ministre ukrainien du Combustible et de l'énergie Iouri Boïko au cours d'une rencontre avec le PDG de Gazprom Alexeï Miller.

    "Le gouvernement ukrainien contrôle la situation économique et assurera le transit régulier de gaz russe en Europe", a indiqué le ministre cité par le service de presse du ministère ukrainien du Combustible et de l'énergie.

    M.Miller a exprimé la préoccupation de Gazprom face à la crise politique en Ukraine. "Gazprom suit l'évolution de la situation en Ukraine compte tenu du rôle important de ce pays dans le transit de gaz vers les consommateurs européens", a déclaré M.Miller.

    La partie russe a confirmé son intention de remplir ses engagements concernant le transit de gaz naturel via l'Ukraine en 2007 avant de souligner l'importance d'une politique stable et prévisible ukrainienne dans le domaine du transport de gaz.

    Le 2 avril dernier, le président ukrainien Victor Iouchtchenko avait dissous la Verkhovna Rada (parlement) et avait fixé les élections législatives anticipées pour le 27 mai. Les députés ont refusé de se plier au décret présidentiel. A présent, les deux parties attendent un jugement de la Cour Constitutionnelle d'Ukraine. Le gouvernement de Victor Ianoukovitch refuse de financer l'organisation des élections anticipées.

    Lire aussi:

    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    «Revenez demain»: pourquoi l’UE évite les «négociations gazières»
    Nord Stream 2: le président ukrainien dénonce une vengeance de Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik