Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Cour constitutionnelle ukrainienne doit être dissoute, si elle ne peut pas rendre des verdicts objectifs (Ianoukovitch)

    International
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 0 01

    La Cour constitutionnelle ukrainienne doit être dissoute, si elle se trouve sous l'influence d'une force politique et ne peut pas rendre des verdicts", a déclaré le premier ministre ukrainien Viktor Ianoukovitch dans une interview aux médias polonais.

    KIEV, 14 avril - RIA Novosti. La Cour constitutionnelle ukrainienne doit être dissoute, si elle se trouve sous l'influence d'une force politique et ne peut pas rendre des verdicts", a déclaré le premier ministre ukrainien Viktor Ianoukovitch dans une interview aux médias polonais.

    "Quand est-ce qu'on connaîtra le verdict de la Cour constitutionnelle? Certains disent que la Cour siégera six mois. D'accord, nous attendrons six mois, même un an. Si nous constatons que la Cour constitutionnelle n'est pas en mesure de statuer, si elle se trouve sous l'influence de telle ou telle force politique, nous devrons prendre la décision de dissoudre cette Cour constitutionnelle", a déclaré Viktor Ianoukovitch cité par le service de presse du gouvernement.

    "Le Parquet général doit mener cette affaire à bien et éclaircir qui a freiné le travail de la Cour constitution, à qui la faute : aux hommes politiques ou aux juges", a ajouté le premier ministre.

    A son avis, en cas de dissolution de la Cour, la question des élections anticipées se posera.

    "Nous sommes prêts à toutes les élections. Il n'y pas de problèmes. Mais il faut que les élections soient juridiquement fondées", a déclaré Viktor Ianoukovitch.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    L’ancien président Ianoukovitch qualifié de «traître» dans le Donbass
    Kiev veut la prison à perpétuité pour l’ancien Président Ianoukovitch
    Ukraine: un journal prédit la date du prochain Maïdan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik