Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Washington et Séoul pensent que la Corée du Nord se prépare à arrêter son réacteur (presse)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Le 16 avril des satellites américains ont observé un regain d'activité sur le site du réacteur nucléaire nord-coréen qui, de l'avis de Washington, pourrait signifier des préparatifs en vue de stopper le réacteur, a annoncé mardi le quotidien newyorkais Dong-a Ilbo se référant à des sources diplomatiques.

    TOKYO, 17 avril - RIA Novosti. Le 16 avril des satellites américains ont observé un regain d'activité sur le site du réacteur nucléaire nord-coréen qui, de l'avis de Washington, pourrait signifier des préparatifs en vue de stopper le réacteur, a annoncé mardi le quotidien newyorkais Dong-a Ilbo se référant à des sources diplomatiques.

    "Les clichés spatiaux obtenus par les Etats-Unis montrent des déplacements inhabituels de gens et de véhicules autour de la tour de refroidissement du réacteur et sur les parkings du complexe nucléaire de Yongbyon. Pour Washington cette activité est très probablement un élément de l'activité déployée par la Corée du Nord en vue d'arrêter son réacteur", écrit la journal qui reprend les propos d'un représentant haut placé du ministère sud-coréen des Affaires étrangères.

    Selon cette source, les clichés ont été remis à la partie sud-coréenne qui, après les avoir examinés, en est arrivée à la même conclusion.

    Conformément au document final des négociations à six tenues au mois de février dernier, Pyongyang devait, dans un délai de 60 jours, arrivé à expiration le 14 avril, arrêter et placer sous scellés le réacteur nucléaire, fournir la liste des autres sites nucléaires et ouvrir l'accès au pays à des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). En échange des produits énergétiques et une autre assistance seront fournis à la Corée du Nord.

    En raison de retards apportés au dégel des comptes nord-coréens à la Banco Delta Asia à Macao, la Corée du Nord avait refusé de remplir ses engagements tant que ce problème ne serait pas réglé. La semaine dernière le déblocage de ces comptes avait été annoncé, cependant Pyongyang avait déclaré qu'avant de prendre des mesures en vue de fermer le réacteur il devait s'assurer que ses comptes étaient bien accessibles.

    Lire aussi:

    Téhéran modernisera son réacteur à eau lourde avec l’aide de Pékin
    Nuit de malheur: retour sur l’accident de Tchernobyl il y a 31 ans
    Japon: un robot-poisson conçu pour étudier le réacteur de la centrale Fukushima 1
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik